Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : une enquête ouverte pour des violences policières présumées à La Penne-sur-Huveaune

-
Par , France Bleu Provence
La Penne-sur-Huveaune, France

L'Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN, "la police des polices") a été saisie après la diffusion d'une vidéo sur laquelle on voit des policiers s'en prendre violemment à un automobiliste lors d'un contrôle dans le cadre du confinement.

Police (illustration)
Police (illustration) © Radio France - radiofrance

Une enquête est ouverte et l'IGPN saisie pour des violences policières à la Penne-sur-Huveaune lors d'un contrôle dans le cadre du confinement. Sur une vidéo postée sur les réseaux sociaux mardi 31 mars, on peut voir que le contrôle de police dégénère. Le conducteur sort de sa voiture et les policiers le frappent à plusieurs reprises.

L'automobiliste a reconnu avoir eu un comportement et un langage déplacés envers les forces de l'ordre d'après la procureure de la République de Marseille Dominique Laurens (insultes et crachats).  

Le contrôle aurait dégénéré car le couple qui se trouvait à bord de la voiture et se déplaçait pour aller faire des courses ne présentait qu'une seule attestation de sortie, le règlement impose une attestation pour chaque personne. Le conducteur a été placé en garde à vue puis libéré.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu