Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Corps découvert dans les jardins de l'Hôtel de Ville de Rouen : une enquête ouverte pour homicide volontaire

Une enquête pour homicide volontaire a été ouverte après la découverte mardi 10 septembre du cadavre d'un homme dans les jardins de l'hôtel de ville de Rouen. Selon les premiers résultats de l'autopsie, la victime a subi de nombreux coups et notamment au visage. On ne connait pas encore son identité

La Police scientifique et technique est restée longuement sur place pour effectuer les premiers relevés
La Police scientifique et technique est restée longuement sur place pour effectuer les premiers relevés © Radio France - Sylvie Duchesne

Rouen, France

La police judiciaire (SRPJ) de Rouen a été saisie de l'enquête après la découverte, mardi 10 septembre, du corps entièrement nu et sans vie d'un homme dans les jardins de l'Hôtel de Ville de Rouen.

Une enquête pour homicide volontaire a été ouverte annonce le parquet de Rouen. Les premiers résultats de l'autopsie ont démontré que la victime a succombé à de nombreux coups. Le visage de l'homme a été "très amoché" selon une source policière. La victime aurait entre 45 et 50 ans mais on ne connait pas encore son identité.

Un employé municipal a découvert le corps

C'est un employé municipal qui aurait trouvé le cadavre aux alentours de 7h, mardi 10 septembre, près des installations sportives.  Le parc a été totalement évacué puis fermé toute la journée. La police technique et scientifique ainsi que la police judiciaire sont restées longtemps sur place pour réaliser les premiers relevés. La victime gisait dans son sang.

Choix de la station

France Bleu