Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une enquête pour apologie de crimes contre l'humanité ouverte après la découverte d'une stèle nazie à Volmunster

jeudi 4 janvier 2018 à 18:44 Par Cécile Soulé et Thomas Jeangeorge, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu Lorraine Nord

Une enquête pour apologie de crimes contre l'humanité a été ouverte ce jeudi après la découverte d'une stèle nazie à Volmunster en Moselle. Cette stèle érigée en mémoire d'une division SS a été enlevée dans la journée, à la demande de la justice.

La commune de Volmunster en Moselle
La commune de Volmunster en Moselle

Stupeur et consternation après la découverte d'une stèle nazie dans un village du Pays de Bitche en Moselle. Ce monument qui rend hommage à une division SS a été récemment érigé sur un terrain privé de Volmunster. Une enquête pour apologie de crimes contre l'humanité a été ouverte ce jeudi par le parquet de Sarreguemines, et la stèle a été démontée par les gendarmes.

C'est un promeneur qui a découvert cette stèle il y a quelques jours, comme l'a révélé le Républicain Lorrain. Erigée dans un champ à l'écart du village de Volmunster, sur la D35,  elle ressemble à un monument aux morts et  plusieurs mentions en allemands y sont inscrites. On peut notamment y lire : "En l'honneur des morts de la 17ème division SS Panzer Grenadier". Ces soldats nazis ont notamment combattu pour la défense de Metz face aux alliés durant l'automne 44, il ont aussi participé en août 44 au massacre de maillé en Indre et Loire, où 124 habitants ont été tués. Le terrain, où cette stèle a été érigée, appartient à un citoyen allemand vivant en Allemagne.I l sera prochainement convoqué par les gendarmes de la brigade de recherche de Sarreguemines et les enquêteurs de l'office centrale de lutte contre les crimes contre l'humanité, en charge de l'enquête.

Ce monument a été enlevé ce jeudi après-midi à l'aide d'un engin spécialisé. "C'est désormais une pièce à conviction", à conclu le procureur de la république de Sarreguemines.

La présence de cette stèle nazie a suscité une vague de condamnations : le PC mosellan qui envisage de porter plainte parle d'"une insulte à la république et à toutes les victimes du nazisme"...Le Maire de Maillé, contacté par France Bleu Lorraine, dénonce "cet acte odieux qui bafoue la mémoire des victimes" de sa ville.