Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une enquête pour "viols et agressions sexuelles" ouverte contre Olivier Duhamel, accusé d'inceste

-
Par , France Bleu

Accusé d'inceste sur l'un de ses beaux-fils dans un livre à paraître jeudi, le politologue Olivier Duhamel fait désormais l'objet d'une enquête pour "viols et agressions sexuelles" a annoncé le parquet de Paris ce mardi.

Olivier Duhamel est accusé d'inceste sur l'un de ses beaux-fils (illustration).
Olivier Duhamel est accusé d'inceste sur l'un de ses beaux-fils (illustration). © AFP - STEPHANE DE SAKUTIN

"À la suite de la publication de différents articles de presse mettant en cause Monsieur Olivier Duhamel, le parquet de Paris a ouvert ce jour une enquête des chefs de viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur un mineur de 15 ans et viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité", a annoncé ce mardi le procureur de Paris Rémy Heitz dans un communiqué.

Dans un livre à paraître jeudi, "la Familia grande" (Ed. Seuil), la juriste Camille Kouchner, fille de l'ex-ministre Bernard Kouchner, accuse son beau-père le politologue Olivier Duhamel d'avoir agressé sexuellement son frère jumeau alors qu'il était âgé de 14 ans. Le politologue avait annoncé lundi démissionner de la présidence de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP).

Une précédente procédure en 2011

"Une précédente procédure portant sur les faits ainsi dévoilés, qui n'avait pas donné lieu à dépôt de plainte de la victime ni à audition du mis en cause, a été classée sans suite en 2011 par le parquet de Paris", précise le communiqué.

Les nouvelles investigations "confiées à la brigade de protection des mineurs de la direction régionale de la police judiciaire, s'attacheront à faire la lumière sur ces faits, à identifier toute autre victime potentielle et à vérifier l'éventuelle prescription de l'action publique", selon le parquet de Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess