Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près de Toulouse, une enseignante de lycée insultée par une élève après un échange sur le port du voile

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Une professeure du lycée Pierre d'Aragon de Muret, près de Toulouse, a déposé plainte début octobre après avoir été insultée par une élève de l'établissement. L'altercation est partie d'un cours d'éducation civique où a été évoqué le port du voile.

Le lycée Pierre d'Aragon de Muret, en Haute-Garonne.
Le lycée Pierre d'Aragon de Muret, en Haute-Garonne. © Radio France - Mathieu Ferri

Les faits se sont produits le 9 octobre au lycée Pierre d'Aragon de Muret, près de Toulouse en Haute-Garonne. Le sujet du port du voile est abordé par des élèves pendant un cours d'éducation civique sur l'égalité homme-femme avec une classe de CAP. Pendant la pause, un groupe de lycéens vient alors voir la professeure pour poursuivre la discussion, et le ton monte. Certains d'entre eux évoquent la charia et une lycéenne d'une autre classe intervient, elle se montre particulièrement virulente et insulte l'enseignante.

La professeure décide donc de porter plainte auprès de la gendarmerie de Muret, qui prend l'affaire très au sérieux. Puis l'assassinat de Samuel Paty a Conflans-Sainte-Honorine, vendredi dernier, accélère l'enquête. Et ces derniers jours, sept mineurs qui avaient participé à l'altercation ont été placés en garde à vue.

La lycéenne mise en examen

Ce mardi, la lycéenne la plus virulente, âgée de 16 ans, a été mise en examen par le juge des enfants, pour "outrage à personne chargée d'une mission de service public dans un établissement scolaire", précise le parquet de Toulouse. La mineure encourt jusqu'à six mois de prison et fait l'objet d'une mesure de liberté surveillée.

Trois élèves, dont la lycéenne mise en examen, ont par ailleurs été exclus par le proviseur et il y aura un conseil de discipline à la rentrée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess