Faits divers – Justice

Une entreprise Bulgare épinglée pour avoir employé des ouvriers low-cost sans les déclarer

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde jeudi 3 avril 2014 à 17:42

Le chantier de 38 logements où l'opération de police s'est déroulée jeudi dernier
Le chantier de 38 logements où l'opération de police s'est déroulée jeudi dernier © Radio France

Vingt-deux Bulgares embauchés par la société Eko Engineering n'étaient pas payés ou largement en dessous de la législation française (40 euros par jour) depuis la fin janvier au Haillan. Le préfet a ordonné l'arrêt de l'activité de cette entreprise sur ce chantier de construction de logements pour trois mois.

L'opération a été menée par la police, l'inspection du travail et l'Ursaff il y a une semaine sur ce chantier de construction de 38 logements au Haillan. Et elle a révélé la présence de 22 ouvriers Bulgares non déclarés à l'Ursaff, non payés depuis la fin du mois de janvier pour certains, ou 40 euros par jour pour d'autres (au lieu de 83 si la législation française avait été appliquée) pour une société de BTP Bulgare "Eko Engeneering et Cons" qui n'avait pas fait de déclaration préalable de détachement (obligatoire pour les entreprises basées hors de France.

Le Préfet a ordonné l'arrêt de l'activité de cette entreprise pour 3 mois, au titre de la concurrence déloyale et de l'atteinte inadmissible aux droits des travailleurs et le dossier a été transmis au Parquet de Bordeaux.

Le Préfet a fait de la lutte contre le travail illégal, son cheval de bataille. Il y a eu 219 procédures en Gironde en 2013 dont 20% dans le secteur du bâtiment. Il y en a eu 21 depuis le début de l'année et la moitié concerne à nouveau le BTP.

Le secteur du Bâtiment applaudit des deux mains à l'image du président de la Fédération du Bâtiment de Gironde

"C'est un fléau qui augmente et on ne peut pas rivaliser." "Mon Dieu, que le Préfet continue à arrêter ce type d'entreprise !" — Bruno Garabos, le président de la Fédération du Bâtiment en Gironde

Et les conséquences de ces prix faussés, de cette concurrence déloyale peuvent être terribles

"Les entreprises qui appliquent la législation vont rogner sur la sécurité notamment, pour essayer de suivre. Et ça les met en difficulté."

"c'est pas le premier chantier avec ce problème là"

Partager sur :