Faits divers – Justice

Une escroquerie de plus d'un million d'euros à la Sécu des Bouches-du-Rhône

Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence lundi 30 mars 2015 à 15:15

Coupure de billets de vingt et cinquante euros
Coupure de billets de vingt et cinquante euros © Fotolia.com

Vingt-neuf personnes ont été arrêtées et mises en examen dans les Bouches-du-Rhône dans le cadre d'une enquête sur un réseau soupçonnée d'avoir escroqué trois caisses primaires d'assurance-maladie mais également Pôle Emploi. Sept personnes ont été écrouées.

Un réseau soupçonné d'avoir escroqué plus d'un million d'euros au préjudice de la CPAM des Bouches-du-Rhône, de Paris et des Alpes-Maritimes mais également de Pôle Emploi a été démantelé . Le seul montant concernant la Caisse primaire d'assurance-maladie des Bouches-du-Rhône atteint les 680 000 euros.

Un réseau basé à Marseille

Cette escroquerie, qui a duré un an, a été percée grâce aux contrôles renforcés mis en place par la CPAM. Elle a alerté la sûreté départementale des Bouches-du-Rhône qui a mené l'enquête avec le groupe d'intervention régional (GIR). Les hommes soupçonnés de faire partie de ce réseau ont entre 20 et 55 ans et résident à Marseille. Vingt-neuf personnes ont été mises en examen . Sept ont été écroués.

Des sociétés fictives

Les individus avaient créé plusieurs sociétés de conseil. Il s'agissait en fait de coquilles vides qui ne payaient pas l'Urssaf. Les organisateurs avaient recruté deux frères chargés de trouver des complices embauchés comme salariés avant d'être mis, quelques mois plus tard, en arrêt maladie. Ils touchaient alors des indemnités entre 5 000 et 8 000 euros .

L'an dernier, le montant du préjudice pour la CPAM des Bouches-du-Rhône était de 1,4 million euros . Une somme qui sera par l'ampleur de cette affaire sans doute supérieure en 2015.

Partager sur :