Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une étudiante en médecine en garde à vue pour avoir organisé une soirée à Lille avec 60 participants

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Dans la nuit de jeudi 21 à vendredi 22 janvier, les policiers ont mis fin à une soirée festive à Lille. Soixante personnes ont été verbalisées et une étudiante de 18 ans a été placée en garde à vue. La jeune organisatrice de la fête a déclaré avoir été débordée par le nombre de participants.

L'organisatrice aurait été débordée par le nombre de participants. (Image d'illustration)
L'organisatrice aurait été débordée par le nombre de participants. (Image d'illustration) © Maxppp - Alexis Sciard

Une soirée clandestine a rassemblé une soixantaine de personnes à Lille dans la nuit de jeudi 21 à vendredi 22 janvier. Ce sont des voisins excédés par le bruit qui ont appelé la police. Après plusieurs appels pour tapage nocturne, les agents sont intervenus vers minuit et ont découvert une fête étudiante dans un immeuble. "Des dizaines de jeunes dans les parties communes" nous explique la Direction départementale de la sécurité du Nord. 

L'organisatrice débordée par ses invités

Une jeune femme se présente alors aux forces de l'ordre, disant être l'organisatrice de la fête, qui aurait été débordée par le nombre de participants. L'étudiante en médecine de 18 ans est placée en garde à vue pour mise en danger de la vie d'autrui. En début d'après midi, le parquet de Lille nous confirme que la garde à vue est levée, et que des vérifications sont en cours pour apporter une réponse judiciaire appropriée.

Soixante fêtards ont été verbalisés pour non respect du couvre-feu et non-port du masque.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess