Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une évasion comme celle de Redoine Faïd serait aussi possible en Lorraine selon le syndicat FO pénitentiaire

lundi 2 juillet 2018 à 17:55 Par Seina Baalouche, France Bleu Sud Lorraine

Les 9 prisons de Lorraine sont-elles assez sécurisées pour lutter contre une évasion comme celle de Redoine Faïd ce dimanche ? Selon le syndicat FO pénitentiaire, certaines prisons lorraines ne sont clairement pas assez équipées.

Le centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville n'est pas à l'abri d'une évasion le syndicat FO pénitentiaire
Le centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville n'est pas à l'abri d'une évasion le syndicat FO pénitentiaire © Radio France - maxppp

Lorraine, France

Nos prisons sont -elles assez sécurisées pour lutter contre une évasion comme celle de Rédoine Faïd ?  En seulement une poignée de minutes cet ancien braqueur s'est évadé, à l'aide de 3 complices armés, de la prison de Réau en Seine et Marne en hélicoptère. 2 900 policiers et gendarmes sont mobilisés pour rechercher le fugitif. Une mission d'inspection générale du ministère de la Justice a débuté ce lundi. La question d'éventuelles complicités internes au centre de détention est posée, qu'elles viennent d'autres détenus ou de membres du personnel. Alors Une évasion de ce type est-elle possible en Lorraine ? Pour le syndicat régional FO pénitentiaire, la réponse est oui.

Certaines prisons ne sont pas équipées de filins anti-hélicoptère selon le syndicat

En Lorraine prisons ne sont pas équipées partout de filins anti-hélicoptère, selon Fadila Doukhil ce serait le cas dans les établissements de Metz, d'Ecrouves, d'Epinal ou encore Sarreguemines notamment. "Il en faudrait dans tous les établissements pénitentiaires et ça c'est seulement le b.a.-ba" affirme la syndicaliste. Et même dans les prisons qui possèdent des filins, comme le centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville, une évasion est toujours possible" poursuit-elle. "Des drones peuvent quand même survoler à la prison Nancy puisque les promenades sont découvertes. Aujourd'hui le problème est que nous n'avons pas de brouilleurs [en télécommunications] au sein de nos structures, alors que toutes les personnes détenues quasiment ont un téléphone portable et donc peuvent communiquer avec l'extérieur et mettre en place une évasion."

"Sur internet vous avez des informations sur les plans des prisons"

Selon Fadila Doukhil "il est possible de trouver des informations sur les plans de prisons" comme celle de Réau ou encore de Nancy-Maxéville. "il existe des structures qui ne sont pas adaptées pour accueillir des profils dangereux, des braqueurs ou des terroristes, on peut citer la prison de Toul donc on demande aujourd’hui la possibilité d'incarcérer tous les profils dangereux dans un établissement propre et dédié. 

Il faudrait des établissements fermés avec des filins et des brouilleurs afin d'éviter que les détenus puissent avoir des téléphones portables et envisager une évasion."- Fadila Doukhil - syndicaliste