Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une facture de 60.000 euros pour la municipalité de Pernay après le Teknival du 1er mai

vendredi 1 septembre 2017 à 16:48 Par Boris Compain, France Bleu Touraine et France Bleu

Le Teknival pourrait coûter 60.000 euros au village de Pernay, au Nord-Ouest de Tours. Plusieurs dizaines de milliers d'amateurs de musique techno ont investi illégalement 40 hectares de champs, durant cinq jours, lors du week-end du 1er mai, ravageant les bas-côtés d'une route sur 4 kilomètres.

Les teufeurs s'étaient installés illégalement sur 39 hectares de champs, le week-end du 1er mai à proximité de Pernay
Les teufeurs s'étaient installés illégalement sur 39 hectares de champs, le week-end du 1er mai à proximité de Pernay - @gendarmerie d'Indre-et-Loire

Indre-et-Loire

Vous vous en souvenez sans doute : le week-end du premier mai, 40.000 à 60.000 personnes se sont invitées sans autorisation dans des champs, à Pernay, au Nord-Ouest de Tours, pour un festival de musique techno. Le teknival a duré 5 jours, durant lesquels les forces de l'ordre, les pompiers et le personnel municipal de Pernay étaient très mobilisés.

Quatre mois plus tard, le maire de Pernay a fait ses comptes, et comme il pouvait le craindre, le Teknival va coûter très cher à ce village de 1.300 habitants.

Le passage des teufeurs a causé près de 60.000 euros de dégâts

Au total, la facture pour la municipalité de Pernay pourrait atteindre 60 000 euros.

  • 10.000 euros, environ, pour la mobilisation du personnel municipal durant ce long week-end férié, et la rénovation du terrain de sport où était installé le PC de crise.
  • 50.000 euros pour la nécessaire remise en état des bas-cotés des routes. Ils ont été dévastés par les véhicules des teufeurs, sur près de 4 kilomètres, au total.

Le maire de Pernay a transmis la facture à la préfecture, et au conseil départemental. Pour l'instant, il n'a rien touché. Le département a juste remis en état une allée qui dessert le stade, et qui avait été très endommagée.

Des dégâts recensés chez une quinzaine de particuliers

C'est toujours l'attente, aussi, pour une quinzaine d'habitants de Pernay, dont les habitations, proches du teknival, ont subi des dégradations : portail cassé ou clôtures arrachées, principalement, pour permettre aux véhicules des teufeurs de passer. Beaucoup de particuliers se débattent encore avec leurs assurances pour se faire indemniser. Comme il n'y a pas de responsables identifiés de ces dégradations, la plupart des victimes doivent payer des franchises, voire l'intégralité des dégâts.

En revanche, contrairement à ce que beaucoup craignaient, il y a finalement eu peu de dégât dans la quarantaine d'hectares de champs sur lesquels les teufeurs s'étaient installés : l'herbe et quelques cultures ont repoussé presque normalement.

La mobilisation des pompiers a coûté 150.000 euros. Le département veut faire payer à l'Etat

Le conseil départemental d'Indre-et-Loire, lui, a envoyé au préfet une facture de 150.000 euros correspondant à la mobilisation de 90 pompiers pendant 4 jours et 4 nuits. Le président du département estime que c'est à l'état de supporter cette demande, mais pour l'instant, il n'a pas non plus reçu d'indemnisation pour le moment.