Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une famille de pharmaciens poursuivis pour escroquerie à l'assurance maladie au Pays basque et dans les Landes

-
Par , , France Bleu Pays Basque

C'est une information France Bleu Pays Basque : un couple de pharmaciens, installés au Pays basque et dans les Landes, est mis en examen pour des soupçons d’escroquerie au préjudice de l’assurance maladie. Leurs fils, également pharmacien, est mis en examen pour des faits similaires depuis mai 2018.

Trois pharmaciens sont soupçonnés d'escroquerie au préjudice de la CPAM
Trois pharmaciens sont soupçonnés d'escroquerie au préjudice de la CPAM © Radio France - Noémie Guillotin

Il semblerait que ce soit une véritable pratique familiale que les enquêteurs ont mise à jour. Après leur fils, pharmacien à Anglet, un couple tenant deux autres officines, lui à Anglet également et elle à Saint-Martin-de-Hinx, a été mis en examen le mois dernier. Ils sont soupçonnés d'escroquerie au préjudice de l'assurance maladie.

Un million 200.000 euros de préjudice

Ce sont les services de contrôles internes à la Caisse Primaire d'Assurances Maladies qui ont découvert le pot aux roses : des renouvellements d’ordonnances douteux faits par le patron d'une pharmacie à Anglet. La CPAM porte plainte dès novembre 2017.

L'enquête de la Police Judiciaire de Bayonne va mettre à jour ce qui ressemble fort à une escroquerie sur une durée de 3 ans. Le pharmacien, âgé de 39 ans à l'époque des faits, obtenait des remboursements supérieurs à la valeur des médicaments prescrits à une cinquantaine de patients atteints de maladies de longues durées. Le préjudice avoisine les 1,2 millions d'euros.

Le praticien est mis en examen en mai 2018 pour escroquerie aggravée en tant que personne morale. Il est aussi poursuivi a titre personnel pour abus de biens sociaux et blanchiment aggravé, tandis que son épouse est poursuivie pour recel. Ils sont tous les deux sont sous contrôle judiciaire.

Les parents comme le fils

Mais l'affaire ne s'arrête pas là. Le 20 février dernier, ce sont les parents du praticien angloy qui sont à leur tour placés en garde à vue puis mis en examen pour des faits de même nature. Le papa possède lui aussi une pharmacie à Anglet et la maman une officine dans les Landes à Saint-Martin-de-Hinx.

Le préjudice serait de l’ordre de 200.000 euros par pharmacie. Le couple, comme le fils, conteste les faits. 

Ils risquent jusqu'à 7 ans de prison et 750.000 euros d’amende pour les faits d’escroquerie aggravée, 5 ans d'emprisonnement et 375.000 euros d'amende pour l’abus de biens sociaux, 10 ans de prison et 750.000 euros d'amende pour blanchiment aggravé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu