Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une fausse alerte terroriste sème la panique à Nîmes

jeudi 24 novembre 2016 à 9:00 Par Camille Payan et Hervé Sallafranque, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

Plusieurs dizaines de policiers ont été mobilisés ce mercredi dans le centre-ville de Nîmes. Une rumeur circulait à propos de la présence d'une femme munie d'une kalachnikov. Une fausse alerte qui a entraîné un vent de panique.

Un important dispositif de policiers a été mobilisé dans le centre ville
Un important dispositif de policiers a été mobilisé dans le centre ville © Maxppp - maxppp

Nîmes, France

La rumeur a rapidement enflé ce mercredi en fin de matinée. Tout est parti d'un coup de téléphone de trois passants manifestement très inquiets en voyant une femme armée dans le centre-ville. Les passants alertent le commissariat.

Immédiatement, un gros dispositif est déployé. Une cinquantaine de policiers quadrillent le centre-ville. Ils sécurisent les lieux stratégiques : écoles ou encore bâtiments religieux.

Une jeune femme armée habillée en treillis militaire

Des témoignages assurent que la jeune femme est voilée, d'autres pensent que des coups de feu ont été tirés. Un bus dans lequel la suspecte est censée se trouver est fouillé, sans résultat.

Les images des caméras de vidéosurveillance permettent de retrouver sa trace dans le secteur de l’hôtel Atria. La jeune femme est finalement repérée en train de monter dans une voiture.

Il ne s'agit pas du tout d'une terroriste, mais d'une militaire qui participe à un exercice qui se déroule actuellement au camp des garrigues.

Elle était simplement allée acheter des cigarettes avec son arme en bandoulière. D'ailleurs, le buraliste n'avait rien remarqué de suspect lorsque la jeune femme est venue dans son commerce.