Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une femme acquittée par les assises de Meurthe-et-Moselle après avoir tué son conjoint violent

Une Lorraine de 32 ans a été acquittée ce vendredi 21 février par les assises de Meurthe-et-Moselle, jugée pour avoir tué son compagnon violent en 2016 à Longuyon, dans le Pays-Haut. Les jurés ont retenu la situation de légitime défense.

La cour d'appel de Nancy, où se situe aussi les assises de Meurthe-et-Moselle.
La cour d'appel de Nancy, où se situe aussi les assises de Meurthe-et-Moselle. © Radio France - Guillemette Franquet

La cour d'assises de Meurthe-et-Moselle a décidé d'acquitter ce vendredi une jeune femme de 32 ans, accusée d'avoir tué d'un coup de couteau son conjoint violent à Longuyon en 2016. Les jurés ont estimé qu'elle était en situation de légitime défense, alors que l'avocat général avait requis huit ans de prison

La situation de légitime défense retenue

L'avocat de la défense, Maître Jean Kopf, a salué le verdict. "Je suis bien sûr très satisfait car la légitime défense est très difficile à obtenir, il faut une proportionnalité, et là en l'occurrence elle avait un couteau et son compagnon n'était pas armé", a-t-il déclaré à l'AFP.

Durant le procès, qui s'est ouvert mercredi, l'accusée a raconté les violences exercées par son compagnon. Cette nuit du 27 au 28 novembre 2016, une énième dispute avait éclaté dans l'appartement conjugal, parce que la mère de famille avait refusé un rapport sexuel. Elle était placée en détention provisoire depuis son interpellation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess