Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une femme aisée fraude les allocations familiales à Perpignan

jeudi 23 octobre 2014 à 18:37 Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon

Une femme de 46 ans a été reconnue coupable de fraudes aux allocations familiales à Perpignan. Grâce à de fausses déclarations, elle a indûment touché plus de 12.500 euros entre 2009 et 2011. Elle a été condamnée à 8 mois de prison avec sursis.

Une fraude aux allocations familiales devant le tribunal
Une fraude aux allocations familiales devant le tribunal © Radio France - Anne-Natacha Bouillon

"On attribue habituellement ces fraudes à des gitans ou des maghrébins, ici ce n'est pas le cas." Le président du tribunal plante d'emblée le décor. En l'absence de la prévenue, il expose seul les faits, en reprenant avec éloquence les propos qu'elle a tenu durant l'enquête.

Une femme, mère de deux enfants, habite une maison cossue dans un quartier résidentiel de Perpignan , vers Château-Roussillon. Quand des contrôleurs de la CAF se présentent, plusieurs voitures de luxe sont garées à proximité de la batisse.

La femme est incapable de fournir un bail et des quittances de loyers, arguant qu'une inondation aurait détruit tous les papiers .

Les policers lui demandent alors d'où viennent toutes ces rentrées d'argent sur ses comptes. Elle répond avec aplomb : "Je ne dois rien à personne, ça c'est ma vie privée ." Et quand ces mêmes policiers lui disent que le propriétaire de la fameuse maison n'est autre que son mari, elle feint l'étonnement : "Oh, mais vous me l'apprenez : quelle surprise !".

Son conjoint est un avocat spécialisé en droit fiscal. Installé entre autre en République dominicaine, il est l'auteur d'un livre intitulé Paradis fiscal, mythe ou réalité . Il possède plusieurs SCI et sa femme bénéficie d'une partie de ses larges revenus.

Mais ses connaissances en droit n'ont pas pu empêcher des poursuites et une condamnation : la femme a été condamnée à 8 mois de prison avec sursis avec obligation de rembourser la CAF. Si elle ne le fait pas, elle pourrait se retrouver derrière les barreaux.