Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un individu interpellé après l'attaque d'une femme au couteau à Toulouse

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu

Dans la nuit de mercredi à jeudi, une femme a été sauvagement attaquée à l'arme blanche alors qu'elle marchait dans une rue pavillonnaire du quartier des Minimes, à Toulouse. Un individu est en garde à vue et l'état de santé de la victime est qualifié de "stationnaire".

Sur le trottoir on distingue à gauche de larges traces de sang.
Sur le trottoir on distingue à gauche de larges traces de sang. © Radio France - Bénédicte Dupont

Toulouse, France

Le chemin des Linières est une rue très résidentielle du quartier des Minimes, avec de cossues maisons et l'école Pierre et Marie Curie. C'est là que la victime, une femme de 36 ans qui travaille dans le médical, mère de deux enfants, a été agressée peu après deux heures du matin ce jeudi 18 juillet. Deux traces de sang sur le trottoir en attestent encore. Les voisins disent avoir entendu des cris et une voiture démarrer en trombe. Les pompiers sont intervenus à 02h25 pour de multiples plaies par arme blanche sur cette femme. Ils l'ont transférée en urgence absolue à l'hôpital Purpan.

Le chemin des Linières est une rue très calme et pavillonaire.  - Radio France
Le chemin des Linières est une rue très calme et pavillonaire. © Radio France - Bénédicte Dupont

Les policiers ont ensuite quadrillé le quartier jusqu'à 03h30, avertissant le voisinage de ne surtout pas toucher l'arme s'ils la trouvaient dans leur pavillon. Un individu a été interpellé non loin du quartier. Il était toujours en garde à vue, ce jeudi en fin de journée.  Mais, l'arme, elle, reste introuvable.

Les enquêteurs sont ensuite revenus entre six et sept heures du matin pour interroger les riverains. La victime, qui a été lourdement opérée, dans l'après-midi de jeudi, était dans un état stationnaire.