Faits divers – Justice

Une femme devant le tribunal de Béziers après la fausse alerte à la bombe à l'école de Colombiers

Par Marion Bargiacchi, France Bleu Hérault et France Bleu dimanche 24 septembre 2017 à 17:45

Les gendarmes ont été alertés à l'heure du déjeuner.
Les gendarmes ont été alertés à l'heure du déjeuner. © Maxppp - Lionel VADAM

Une femme suspectée d'avoir déclenché la fausse alerte à l'école de Colombiers doit être jugée par le tribunal correctionnel de Béziers ce lundi 25 septembre. Elle a été arrêtée samedi avec son compagnon. L'homme a lui été relâché.

Une femme suspectée d'avoir déclenché la fausse alerte à l'école de Colombiers doit comparaître devant le tribunal correctionnel de Béziers. L'audience doit avoir lieu ce lundi 25 septembre à 14 heures.

Les gendarmes l'ont arrêtée samedi après-midi avec son compagnon. Le couple est resté en garde-à-vue jusqu'au lendemain. L'homme a lui été relâché.

Un SMS anonyme vendredi à l'heure du déjeuner

Vendredi dernier, le 22 septembre, un SMS anonyme est envoyé avec une carte téléphonique prépayée. Un message pour prévenir que l'école de Colombiers allait sauter. Les gendarmes reçoivent ce message vers 13h30.

L'école est alors évacuée sur le champ. Une partie des élèves, rentrée manger à la maison, ne revient pas, les autres sont déplacés sur le terrain de sport non loin de là.

Des démineurs arrivent alors vers 15h. Durant deux heures, ils inspectent au peigne fin l'ensemble scolaire, l'école maternelle et l'école primaire. Ils ne trouveront rien. Les enfants ont même cru à un exercice.