Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une femme de 50 ans jugée pour meurtre devant les assises de la Haute-Vienne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Limousin

Une femme de 50 ans comparaît devant les assises de la Haute-Vienne pour une affaire d'homicide volontaire, à partir de ce vendredi. Elle est accusé du meurtre de son compagnon de 37 ans, en mai 2016 à Aixe-sur-Vienne.

 La cour d'assises de la Haute-Vienne a quatre jour pour juger une femme accusée d'homicide volontaire
La cour d'assises de la Haute-Vienne a quatre jour pour juger une femme accusée d'homicide volontaire © Radio France - Nathalie Col

Une affaire d'homicide volontaire est jugée à partir de ce vendredi devant la cour d'assises de la Haute-Vienne. L'accusée, une femme de 50 ans en détention provisoire depuis le drame, devra s'expliquer sur les circonstances de la mort de son compagnon âgé de 37 ans, le 25 mai 2016 à Aixe-sur-Vienne. L'homme a reçu au moins deux coups de couteau lors d'une soirée sur fond d'alcool et de disputes récurrentes. 

Des antécédents de violences envers la victime

Le couple, qui entretenait une relation chaotique depuis environ quatre ans était connu des services de gendarmerie pour de précédentes altercations. L'homme avait en effet déjà été blessé, notamment à coup de couteau ou de tesson de bouteille par sa compagne, mais n'a jamais porté plainte. Ce soir-là, selon l'accusée ce serait une énième dispute qui aurait dégénéré. Tous les deux avaient bu et la quinquagénaire assure que c'est la victime qui a saisi un couteau de cuisine en premier pour la menacer. Elle aurait alors réussi à retourner le couteau contre lui, lors de l'altercation dont personne n'a été témoin. 

Une première version rapidement contredite

Tout l'enjeu de ce procès sera de tenter d'y voir plus clair dans le déroulement des événements, d'autant que l'accusée a d'abord affirmé que l'homme était déjà blessé en arrivant chez elle. Une version rapidement contredite par les éléments matériels sur place. Certaines expertises iraient aussi à l'encontre de son récit concernant la bagarre, selon l'avocat de la famille de la victime. Des parties civiles qui s'interrogent aussi sur le comportement de l'accusée.  Avant de prévenir les secours, elle a nettoyé les traces de sang dans la cuisine et pris une douche. La famille de la victime se demande donc si l'homme n'aurait pas pu être sauvé. La quinquagénaire explique pour sa part que tout s'est passé très vite et qu'elle n'avait pas réalisé la gravité des blessures de son compagnon. Elle encourt jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle à l'issue de ce procès qui va durer 4 jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu