Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

À Port-Vendres, un homme suspecté après la mort de sa compagne

mercredi 27 mars 2019 à 18:33 Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon

Une femme de 51 ans succombe à ses blessures. Elle a été découverte inanimée à son domicile de Port-Vendres. Son compagnon qui avait donné l'alerte a été mis en examen pour coup ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Il a été écroué.

Port-Vendres
Port-Vendres © Radio France - Sébastien Berriot

Une information judiciaire vient d'être ouverte suite à la mort d'une femme de 51 ans vendredi 22 mars. Elle a été découverte grièvement blessée à son domicile de Port-Vendres deux jours avant. C'est son compagnon qui a donné l'alerte. Lui a été mis en examen pour coups ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Il a été écroué. Mais l'enquête pourrait le disculper.  

Les résultats d'autopsie ne sont pas formels

La femme est morte suite à une très grave blessure à la tête. Seul son visage portait des ecchymoses.  Son conjoint dit ne pas savoir du tout ce qui s'est passé. Il dormait. C'est lui qui a découvert le corps gisant au sol.  Les conclusions de l'autopsie ne sont pas formels. Pas sûr que la blessure mortelle soit un coup porté. Cela pourrait aussi être une très mauvaise chute.  

On sait que cette dame était malade, elle se déplaçait très difficilement à l'aide d'un déambulateur ou de béquilles. Elle était portée sur l'alcool tout comme son compagnon.  D'après des voisins, le couple se disputait régulièrement. Mais aucune plainte pour violence n'avait été déposée.  

Le conjoint pourrait demander sa remise en liberté

Les enquêteurs attendent maintenant d'autres résultats, d'analyses toxicologiques notamment. Cela prendra plusieurs jours.  D'ici là, le conjoint, un homme d'une cinquantaine d'année pourrait demander sa remise en liberté.