Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une octogénaire meurt à Marseille après avoir été touchée par une grenade lacrymogène

lundi 3 décembre 2018 à 13:21 - Mis à jour le lundi 3 décembre 2018 à 17:45 Par Julie Pacaud et Laurent Grolée, France Bleu Provence et France Bleu

Une femme de 80 ans, touchée samedi par une grenade lacrymogène, est décédée dimanche. La victime a été touchée au visage par un projectile alors qu'elle fermait ses volets, en marge des violents incidents qui ont éclaté à Marseille à l'issue de plusieurs manifestations.

Des scènes de guérilla urbaine dans les rues de Marseille samedi 1er décembre.
Des scènes de guérilla urbaine dans les rues de Marseille samedi 1er décembre. © Maxppp - Nicolas Vallauri

Marseille, France

Samedi en fin de journée, alors que plusieurs échauffourées éclataient dans le centre-ville de Marseille à l'issue des manifestations des gilets jaunes et contre le logement insalubre, une femme de 80 ans a été touchée au visage par une grenade lacrymogène. Tandis qu'elle fermait les volets de son appartement, un projectile l'a heurtée au visage. Transportée à l'hôpital de la Timone puis à l'hôpital de la Conception, elle y a été opérée mais est décédée "d'un choc opératoire", a déclaré ce lundi le procureur de la République à Marseille, Xavier Tarabeux.

Des plots de grenades retrouvés dans son appartement

Des plots de grenades ont été retrouvées dans l'appartement de la victime, a précisé Xavier Tarabeux, même si "à ce stade, on ne peut pas établir de lien de cause à effet entre la blessure et le décès", selon le procureur. La vieille dame avait une santé réputée fragile. Son logement est situé au quatrième étage d'un immeuble proche de la Canebière.

De violentes échauffourées ont éclaté samedi sur le Vieux-Port, dans les rues adjacentes et jusqu'en haut de la Canebière à l'issue de trois manifestations prévues dans le centre-ville, celle des gilets jaunes, la marche contre l'habitat indigne et celle contre la précarité, à l'initiative de la CGT. La police a utilisé des grenades de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. Des affrontements entre forces de l'ordre et une centaine de casseurs ont fait quatre blessés du côté des policiers, qui ont procédé à 28 interpellations.