Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La piste criminelle privilégiée après la mort d'une femme et de sa petite fille dans un incendie à Lyon

dimanche 10 février 2019 à 8:43 - Mis à jour le dimanche 10 février 2019 à 15:07 Par Nathalie Delpeyrat, France Bleu

Une explosion suivie d'un incendie dans une boulangerie lyonnaise a provoqué la mort d'une jeune mère enceinte et de sa petite fille de 4 ans samedi soir. La piste criminelle est privilégiée par les enquêteurs.

Incendie mortel à Lyon : une femme enceinte et sa petite fille périssent
Incendie mortel à Lyon : une femme enceinte et sa petite fille périssent © AFP

Lyon, France

C'est sans doute un incendie volontaire qui a causé la mort d'une femme, enceinte, et de sa petite fille samedi soir à Lyon. Les enquêteurs privilégient la piste criminelle ce dimanche midi après avoir examiné l'immeuble où cette famille vivait. Samedi soir, une explosion a retenti, dans la nuit, dans une boulangerie du rez-de-chaussée de cet immeuble de deux étages, situé route de Vienne, dans le 8e arrondissement de Lyon. Un incendie s'est ensuite déclenché.

"Deux corps ont été retrouvés, une femme et un enfant", dans l'immeuble touché, a précisé le procureur de Lyon Nicolas Jacquet, qui a ouvert une enquête pour déterminer "les causes et les circonstances" de cet événement.  

Un acte volontaire ?

Dans un communiqué, le procureur a précisé que "Les premières investigations (...) conduisent à privilégier la piste criminelle et l'hypothèse d'un acte volontaire". Nicolas Jacquet a également précisé que le parquet ne communiquerait pas davantage "à ce stade".

Le père a sauté du deuxième étage, réceptionné par des témoins venus prêter secours aux sinistrés. Il a alors immédiatement déclaré que son enfant et sa femme se trouvaient dans l'immeuble et que cette dernière était enceinte. L'alerte a été donnée peu après 20h30, et l'incendie était donné comme "maîtrisé" après 21h30, selon la préfecture. L'immeuble est situé route de Vienne, dans le 8e arrondissement de Lyon. Une trentaine de voisins ont été hébergés cette nuit dans un gymnase à proximité. 

"De grosses flammes de plusieurs mètres"

Les trois autres blessés légers sont "des passants" qui se trouvaient dans la rue au moment de l'explosion. "Nous avons reçu un gros souffle de gaz en provenance de la boulangerie. Des morceaux de grillage ont été projetés de l'autre côté du trottoir, blessant deux de mes amis qui sont partis à l'hôpital", raconte un voisin qui habite juste en face. "De grosses flammes bleues de plusieurs mètres se sont élevées de la boulangerie, gagnant les deux étages au dessus", a ajouté ce riverain qui se trouvait devant chez lui avec des amis au moment de la déflagration.  D'après lui, les gérants de la boulangerie ont ouvert leur commerce "il y a deux ou trois mois" et n'habitent pas sur place.

Le procureur de Lyon Nicolas Jacquet a ouvert une enquête pour déterminer "les causes et les circonstances" de ce drame. La piste criminelle n'est pas écartée car la boulangerie, ouverte il y a quelques mois, a déjà subi des dégradations comme la vitre enfoncée par un camion benne ou deux voitures incendiées devant. Le quartier est connu pour des trafics de drogue.