Faits divers – Justice

Une femme et son bébé tués par un homme à Lingolsheim près de Strasbourg

Par Blandine Costentin, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass vendredi 13 février 2015 à 18:07

Lingolsheim agression à l'arme blanche
Lingolsheim agression à l'arme blanche © Maxppp

Un drame familial s'est produit ce vendredi après-midi à Lingolsheim, près de Strasbourg. Un homme a tué une femme de 32 ans et son bébé de deux mois à l'arme blanche, avant d'être interpellé par les forces de l'ordre. Un policier a été blessé au visage.

(mis à jour à 22h30) Une femme et son enfant, âgé de deux mois, ont été tués ce vendredi après-midi à Lingolsheim, près de Strasbourg. Il s'agirait d'un drame familial. L'auteur présumé des faits est le compagnon de la victime et vraisemblablement le père du nouveau-né. La femme et le bébé ont été tués à l'arme blanche. L'agression s'est produite au rez-de-chaussée d'un appartement dans une petite résidence de la rue de Touraine. Une dispute aurait éclaté dans l'après-midi.

Le fils de la victime s'est sauvé par la fenêtre

Selon Sébastien Hauger, substitut du procureur de la République de Strasbourg, un adolescent de 14 ans, fils de la victime, mais né d'une autre union, s’est échappé par la fenêtre et s’est réfugié auprès d’un voisin. Il a expliqué que son beau-père venait de faire quelquechose de très grave. Les forces de l'ordres ont forcé la porte du logement. L'un des policiers a alors été blessé à l'arme blanche au visage. Pour les victimes, c'était trop tard.

Sébastien Hauger, le substitut du procureur de la République

Une fillette d'un an et demi, soeur du nouveau-né, était présente dans l'appartement au moment du drame, elle n'a pas été blessée. Son frère âgé de sept ans était à l'école. Le policier blessé, membre de la brigade anticriminalité, est sérieusement touché, mais ses jours ne sont pas en danger. L'agresseur présumé a été placé en garde à vue. Il a été examiné par un psychiatre.

Le maire de Lingolsheim, Yves Bur, s'est rendu sur place. Il a réagi à ce drame dans le journal de 18 heures de France Bleu Alsace, expliquant qu'il s'agissait d'une "famille recomposée (...) la mère avait son enfant dans les bras. Elle était morte quand les secours sont arrivés et le bébé juste après ". 

Yves Bur : "tout le monde pense que ça ne peut arriver qu'ailleurs"

Drame de Lingolsheim (résidence) - Radio France
Drame de Lingolsheim (résidence) © Radio France - Olivier Vogel

Le récit d'Olivier Vogel :

"Le fils de la victime est parvenu à se réfugier chez un voisin"