Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Jugée pour avoir transmis le virus du sida, une femme relaxée à Reims

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Une femme était jugée ce mardi 12 mars devant le tribunal correctionnel de Reims pour avoir transmis le virus du sida à son ancien compagnon, à son insu, alors qu'elle se savait malade. Une poursuite très rare. La femme a finalement été relaxée par le tribunal.

La femme a été jugée ce mardi devant le tribunal correctionnel de Reims.
La femme a été jugée ce mardi devant le tribunal correctionnel de Reims. © Radio France - Sophie Constanzer

Reims, France

Cette femme âgée de 52 ans était jugée ce mardi 12 mars devant le Tribunal correctionnel de Reims pour "administration de substance nuisible suivie de mutilation ou d'infirmité permanente" : un motif de poursuite rare dans les tribunaux. Elle est accusée d'avoir inoculé le virus du sida entre juin 2007 et décembre 2010, à son ancien compagnon sans qu'il ne soit mis au courant de la maladie dont elle était porteuse. 

Il ne pouvait pas ne pas savoir... - la prévenue à l'audience

L'ancien compagnon ne s'est pas présenté à l'audience, ni son avocat. Le procureur de la République de Reims a requis 15 mois de prison avec sursis à l'encontre de la prévenue. Elle a finalement été relaxée ce mardi par le Tribunal. La femme âgée de 52 ans, qui connaît sa séropositivité depuis 1993, et raconte n'avoir jamais caché sa maladie :"il ne pouvait pas nier, j'allais au service des maladies infectieuses, j'ai eu plusieurs hospitalisations, je voyais un psychologue, il ne pouvait pas ne pas savoir!". 

Ils se rencontrent le 21 juin 2007, ils ont leur premier rapport sexuel. Et leur relation va durer plus de 3 ans. Or c'est seulement en 2011, bien après la rupture, que l'homme apprend qu'il a le virus du sida et qu'il est atteint d'une leucémie. Le frère de la victime décide alors de porter plainte contre l'ancienne compagne, "responsable" selon lui de la contamination. Mais s'il a bien eu contamination, et donc rapport non protégé, la prévenue assure : "il rechignait à mettre des préservatifs, mais il en portait tout le temps". Autrement dit, s'il y a eu imprudence, elle était partagée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu