Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rouen : une femme monte au sommet d'une grue pour alerter sur l'accompagnement de son fils handicapé

Une femme est montée ce vendredi matin en haut d'une grue à Rouen. Elle réclame un AVS pour son enfant handicapé. En milieu de journée, la mère de famille est descendue grâce à l'intervention des pompiers du GRIMP.

C'est en haut de cette grue que la femme est montée.
C'est en haut de cette grue que la femme est montée. © Radio France - Jade Peychieras

A Rouen, ce vendredi matin, une femme est montée au sommet d'une grue, au croisement de l'avenue Jean Rondeaux et du boulevard d'Orléans. Vers 5 heures du matin, elle s'est introduite dans un chantier près de l’hôtel de police, avant de monter et de déployer des banderoles. Cette mère de famille demande un auxiliaire de vie scolaire (AVS) pour son enfant handicapé, le petit Charly âgé de 12 ans, dès la rentrée de lundi. Elle est originaire d'Eu près du Tréport.

Les pompiers du Groupement de Reconnaissance et d'Intervention en Milieux Périlleux (GRIMP), soldats du feu spécialisés pour les interventions à haut risque, sont intervenus vers 13h40 sur la structure d'une quarantaine de mètres de haut pour aider la maman à descendre en sécurité. Les pompiers des casernes de Rouen Gambetta et Rouen sont mobilisés. En tout, il y a 11 pompiers et trois véhicules.

Un cadre du conseil département est aussi monté au sommet de la grue pour lui parler et lui assurer qu'un AVS serait affecté à son enfant à la prochaine rentrée. 

La femme n'a pas été pas interpellée par les policiers, ils étaient simplement là pour encadrer la situation.

Descendue de la grue, elle s'explique : "On est obligés de mettre sa vie en danger pour nos enfants, il y en a qui se suicident, moi j'ai décidé de monter cette grue, détaille la dame, entourée d'une couverture de survie. Aujourd'hui, mon fils a besoin d'une AVS individuelle, pas deux. On avoir deux, c'est des méthodes de travail différentes, pour des enfants qui ont des problèmes, ce n'est juste pas possible pour leur apprentissage." 

Une association se propose de l'aider

Suite à la publication de cet article, le collectif citoyen handicap, une association d'aide pour les parents d'enfants handicapés, a tenu a affirmer son soutien à cette maman. Le collectif se propose aussi de l'aider : "Je souhaite qu'on puisse lui apporter notre aide, notre expertise, pour l'aider à obtenir ses droits et pour l'aider en cas de poursuites", assure Meryem Duval, la vice-présidente de l'association et elle-même maman de jumeaux autistes.

Elle dénonce la situation : "Emmanuel Macron a fait des annonces sur le handicap, mais on en est très très loin. On voit la détresse des parents d'enfants handicapés. Il y a 30.000 AVS qui manquent à l'appel. On tape à toutes les portes et personne ne nous répond. Moi-même, je suis montée sur une grue pour mes enfants. Je comprends cette mère". Le collectif mène en effet régulièrement des actions coup de poing. 

Meryem Duval se dit toutefois inquiète : "Nous somme très entraînés, on sait ce qu'on fait, on ne se met pas en danger, c'est ce qui m'inquiète pour cette maman, dit-elle. C'est dangereux, il faut le rappeler".

Pour rentrer en contact avec le collectif citoyen handicap, un numéro accessible 24h/24 et 7j/7 : 07.81.34.73.39.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu