Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une femme retrouvée morte à Molières, dans le Tarn-et-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie

Une enquête de gendarmerie est ouverte, après la mort d'une femme de 51 ans, ce lundi 17 mai, dans son village près de Caussade. Son compagnon a appelé les pompiers en fin de matinée.

Gendarmerie (illustration)
Gendarmerie (illustration) © Radio France

"Rien n'indique pour l'instant qu'il s'agisse d'un homicide volontaire", indique-t-on du côté du parquet de Montauban, qui précise pourtant que "rien n'est exclu". Une enquête de gendarmerie, menée par la brigade de recherches de Montauban, est cependant ouverte après la découverte du corps d'une femme de 51 ans, à Molières, un village d'un millier d'habitants près de Caussade.

Ce lundi 17 mai vers 10h15, le compagnon de la quinquagénaire a appelé les pompiers du Tarn-et-Garonne pour leur signaler le décès de sa femme, dans la maison du couple, avenue de Larche. Un décès constaté par les secouristes sur place, qui n'ont pas procédé à une réanimation. Les gendarmes sont arrivés un peu plus tard, avec les techniciens de l'identification criminelle.

Car le doute autour d'un probable féminicide plane dans l'air selon la maire de Molières, Valérie Hébral : "les circonstances n'étaient pas naturelles à vue d'œil". L'enquête est ouverte pour "recherches des causes de la mort" selon le parquet de Montauban qui précise qu'il n'y aucune garde à vue à ce stade. Une autopsie doit être pratiquée dans les prochains jours.

"Ce couple vivait ensemble depuis 17 ans" explique la maire, qui rapporte les propos du compagnon, tenus ce lundi matin. "C'était un couple marginal, je dirais. Ils sortaient très peu, ils parlaient très peu aux voisins. On les connaissait très peu".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess