Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une femme retrouvée morte dans une armoire dans l'Orne

Une femme de 70 ans a été retrouvée morte chez elle, le corps dissimulé dans une armoire, à la Ferté-Macé dans l'Orne. La découverte a eu lieu dimanche dans la soirée. Le procureur d'Argentan a ouvert une enquête. La section de recherche de la gendarmerie de Caen a été saisie.

Le procureur d'Argentan a saisi la compagnie de Domfront et la section de recherche de Caen.
Le procureur d'Argentan a saisi la compagnie de Domfront et la section de recherche de Caen. © Radio France - Boris Hallier

La Ferté-Macé, France

C'est une infirmière qui a donné l'alerte vers 17h30 dimanche 26 mai 2019. Elle venait rendre visite à l'une de ses patientes, une femme de 70 ans qui vivait seule à la Ferté-Macé. Ne la trouvant pas, elle a prévenu les gendarmes, qui ont découvert le corps dissimulé dans une armoire. "Il porte des traces de coups à la tête", indique le procureur d'Argentan Hugues de Phily, qui s'est rendu sur place dans la soirée, "mais nous n'avons pas encore d'indications sur les causes de la mort". 

L'autopsie sera pratiquée demain matin. Selon les premières constatations du légiste, la mort remonterait à la nuit de samedi à dimanche. 

La victime vivait de manière assez isolée

Le procureur d'Argentan a ouvert une enquête et saisi la compagnie de gendarmerie de Domfront et la section de recherche de Caen. Il s'agit de faire toute la lumière sur la vie de cette femme, "qui vivait seule et même de manière très isolée", précise Hugues de Phily. Aucune piste n'est écartée pour l'instant, "mais en l'état de mes constatations, ajoute-t-il, je n'ai pas de raison de penser qu'elle ait été victime d'un vol."