Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Une femme se revendiquant des Black blocs placée en détention provisoire, après une manifestation à Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Une femme se revendiquant Black bloc, sera jugée ce mardi par le tribunal correctionnel d'Orléans, après avoir arrêtée samedi lors de la manifestation contre la réforme des retraites. Motif : elle était en possession d'un couteau et avait le visage dissimulé. Elle est en détention provisoire.

Graffiti "All cops are bastards" (ACAB) sur un mur, à Bordeaux, en 2019
Graffiti "All cops are bastards" (ACAB) sur un mur, à Bordeaux, en 2019 © Radio France - Fabien Cottereau

Orléans, France

Une femme de 50 ans, habitant Amilly (Loiret), se revendiquant du mouvement des Black Blocs a été placée en détention provisoire ce lundi après-midi à Orléans. Elle avait été arrêtée et placée en garde à vue samedi dans les rues d'Orléans lors de la manifestation contre la réforme des retraites, après des échauffourées avec la police, indique le parquet d'Orléans. 

Port d'arme et visage dissimulé

Elle sera poursuivie pour participation avec arme à une manifestation - un gros couteau à crans d'arrêt, et deux cartouches de 22 long rifle, indique le parquet - et pour dissimulation volontaire du visage sans motif légitime lors d'une manifestation accompagnée de troubles, un délit désormais (depuis une loi de 2019).  

ACAB

Cette femme, "une militante connue dans le Montargois", sera jugée ce mardi à 14 heures en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel d'Orléans. Pendant sa garde à vue, elle s'est revendiquée comme étant une Black Bloc, poursuit le parquet, et elle porte un tatouage ACAB ("All cops are bastards"), un slogan qui entend dénoncer les violences policières et plus globalement l'Etat et "le système".

La manifestation pour le retrait de la réforme des retraites avait rassemblée environ 150 personnes samedi dans le centre-ville orléanais. La circulation du tramway, et la circulation routière, avaient été interrompues plusieurs fois, ce qui avait entraîné l'intervention des forces de l'ordre et quelques tensions (avec usage des gaz lacrymogènes de la part des policiers), sans faire de blessés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu