Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une femme suspectée d'avoir poignardé sa grand-mère, dans les Côtes d'Armor

samedi 7 avril 2018 à 19:51 Par Pauline Kerscaven, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Une femme de 87 ans a été poignardée, chez elle, à Pabu, dans les Côtes-d'Armor. Son corps a été découvert ce vendredi matin. Sa petite-fille a été arrêtée mais son état ne permet pas aux enquêteurs de l'interroger.

Les gendarmes ont interpellé la trentenaire à l'hôpital de Guingamp.
Les gendarmes ont interpellé la trentenaire à l'hôpital de Guingamp. © Maxppp - Maxppp

Pabu, France

"Elle apparaît comme le principal suspect à ce stade de l'enquête", affirme le procureur de Saint-Brieuc, dans un communiqué.  La personne dont il parle est une femme de 36 ans , arrêtée ce samedi matin, à l’hôpital de Guingamp.  

Elle y était soignée pour des coupures au poignet.  En questionnant tous les hôpitaux de la région, les enquêteurs sont parvenus à la localiser. 

"Une rixe" avec sa grand-mère

Quand les gendarmes l'ont interrogée, la trentenaire était très perturbée et tenait des propos incohérents. Elle a seulement parlé d'une "rixe avec sa grand-mère". La bagarre, dans la maison de la victime, à Pabu, a dégénéré car l'octogénaire a été poignardée à deux reprises, au niveau des poumons et du cœur.

Sa petite-fille, originaire d'Ille-et-Vilaine, elle, a été transférée à l’hôpital psychiatrique de Rennes. Ce n'est que quand son état s'améliorera qu'elle pourra être entendue par les gendarmes.