Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une femme tuée à Lagorce au nord de Libourne, un homme en garde à vue

-
Par , France Bleu Gironde

Une femme de 38 ans a été tuée lundi en fin d'après-midi à Lagorce au nord de Libourne près de Guîtres. Un homme a été interpellé, une heure après les faits, et placé en garde à vue.

Illustration - gendarmerie
Illustration - gendarmerie © Maxppp -

Que s'est-il passé ce lundi après-midi à Lagorce, près de Guîtres, au nord de Libourne ? Une femme, âgée de 38 ans sans emploi (qui vivait avec sa mère retraitée sexagénaire, revenues habiter depuis moins de deux ans dans la région) a été tuée à coups de marteau. Un homme a été placé en garde à vue, après avoir été arrêté une heure après les faits à Guîtres.

Mobile d'origine familial

L'enquête a été confiée à la gendarmerie de Libourne et à la section de recherche de Bordeaux. L'enquête doit déterminer "la nature de la relation entre l'homme interpellé et la victime, ainsi que le mobile, probablement d'origine familial et privé", précise le parquet de Bordeaux. La garde à vue doit être prolongée jusqu'à mardi.

Les faits se sont déroulés à Lagorce près de Guitres  et de Coutras, au nord de Libourne
Les faits se sont déroulés à Lagorce près de Guitres et de Coutras, au nord de Libourne -

Une commune "où jamais rien ne se passe"

L'homme soupçonné du meurtre avait été aperçu de manière épisodique par les voisins, dans la maison de Lagorce où s'est déroulé le drame. Les voisins expliquent également n'avoir jamais réellement nouer de relations avec les deux femmes. Et le maire raconte les avoir vues une ou deux fois à l'hôtel de ville, pour réaliser des actes administratifs. La commune "calme, où jamais rien ne se passe" dit-il, est sous le choc. Et le meurtre alimente de nombreuses conversations depuis lundi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess