Faits divers – Justice

Une figure du banditisme devant la cour d'assises de la Charente-Maritime

Par Romain Asselin, France Bleu La Rochelle et France Bleu lundi 19 octobre 2015 à 8:59

La cour d'assises de la Charente-Maritime siège au Palais de Justice de Saintes
La cour d'assises de la Charente-Maritime siège au Palais de Justice de Saintes © Radio France - Romain Asselin

Ils avaient enlevé et séquestré une famille en décembre 2012 dans un tabac-presse de Mireuil, à la Rochelle. Deux braqueurs chevronnés, dont une figure du banditisme, sont jugés cette semaine par cour d'assises de la Charente-Maritime. Un mineur et sa mère comparaissent à leurs côtés.

Un procès hors norme s'ouvre ce lundi matin devant la cour d'assises de la Charente-Maritime. La rue attenante au Palais de justice de Saintes est totalement bloquée  jusqu'à vendredi soir. Important dispositif de sécurité pour le procès d'une figure du banditisme. Un Poitevin, détenu à la maison d'arrêt de Vivonne. Hakim Tahir, 36 ans, comparait pour toute une série de vols, parfois avec armes et violence, commis dans l'Agglomération de la Rochelle fin 2012, au préjudice de particuliers et d'entreprises.

Il n'est pas seul dans le box des accusés. Trois autres personnes, des complices présumés, sont aussi poursuivies, dont un jeune Rochelais qui était mineur au moment des faits. Le procès se tient donc à huis clos, sur cinq jours. 

Un bandit interpellé grâce au sang froid d'une jeune fille de 12 ans

Quatre accusés et 22 victimes au total. Au centre des débats cette semaine notamment, le braquage d'un tabac-presse du quartier de Mireuil à la Rochelle. Un braquage avec enlèvement et séquestration. Retour sur cette affaire avec Romain Asselin

PAP Assises séquestration