Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une figure du complotisme qui appelait à une marche à Paris pour renverser le pouvoir arrêtée par la DGSI

-
Par , , France Bleu Paris, France Bleu

Un homme a été placé en garde à vue pour association de malfaiteurs terroristes, dans une enquête judiciaire sur le groupe d'extrême droite "Les Barjols", dont des membres ont été impliqués dans un projet d'attentat contre E. Macron en 2018. Eric Fiorile appelait à manifester à Paris ce vendredi.

Eric Fiorile, figure de la complosphère et qui appelait à manifester à Paris ce vendredi a été interpellé par la DGSI.
Eric Fiorile, figure de la complosphère et qui appelait à manifester à Paris ce vendredi a été interpellé par la DGSI. © Maxppp - Vincent Isore/IP3 Press

Eric Fiorile, le président auto-proclamé du Conseil national de transition et figure de la scène complotiste française, qui appelait à manifester à Paris ce vendredi, a été interpellé par la DGSI a appris France Bleu Paris de source judiciaire, confirmant une information de BFMTV. L'homme a été placé en garde à vue pour association de malfaiteurs terroriste.

Il a été arrêté par la DGSI, dans le cadre d'une enquête judiciaire sur le groupe "Les Barjols", confirme la même source, un groupe proche de l'ultra droite et identitaire, dont des membres sont accusés d'avoir voulu préparer une action violente contre Emmanuel Macron, en 2018. 

A l'origine des "ronds verts" cet été au bord des routes

Ces derniers jours, Eric Fiorile, avait appelé à marcher sur Paris et à renverser le pouvoir, ce vendredi 18 décembre. Il est également à l'origine du phénomène des "ronds verts", tagués aux bords des routes, pour réclamer le pouvoir au peuple. Plusieurs enquêtes avaient été ouvertes à l'époque. 

Début juillet, l'AFP rappelait que l'homme, "qui se présente depuis près de 30 ans comme l'inventeur de la "démosophie", un modèle de société anti-oligarchique, est considéré proche des milieux complotistes. Selon La Dépêche du Midi, son collectif créé en 2014 avait annoncé le 14 juillet 2015 vouloir prendre le pouvoir pour la fête nationale, une initiative qui n'avait rassemblé que 300 sympathisants à Paris." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess