Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une filière d'immigration clandestine dans l'Yonne ?

jeudi 31 mai 2018 à 19:39 Par Denys Baudin et Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre

Le préfet de l'Yonne a demandé une multiplication des contrôles dans les trains, les bus et les co-voiturages, notamment en provenance de Paris soupçonnant l’existence d'une filière d'immigration clandestine dans l'Yonne.

Controles sur la ligne Paris-Auxerre
Controles sur la ligne Paris-Auxerre © Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

Une vaste opération de contrôles a été menée ce jeudi sur la ligne Paris-Auxerre. Opération demandée par le préfet face à la multiplication par trois en un an du nombre de mineurs non accompagnés accueillis dans le département.

Le nombre de mineurs non accompagnés multiplié par trois 

Près de 80 gendarmes, policiers, agents de la Police aux Frontières et de la sûreté générale de la SNCF, mobilisés. Deux mineurs en fugue et cinq étrangers en situation irrégulière ont été arrêté. Le préfet Patrice Latron redoute l'existence d'une filière : "On s'aperçoit lorsqu'on contrôle ces mineurs que  60 % d'entre eux ne sont pas mineurs et qu'ils cherchent à abuser les procédures d'hébergement nationales et européennes. Ce contrôle coordonné vise à dissuader ce qui est probablement une filière  d’immigration illégale.  Je ne l’explique pas, c'est aussi le but d'opération comme celle-ci d’interpeller des personnes et d'essayer de comprendre quels sont leurs parcours. Il y a probablement la proximité de la région parisienne qui joue et la facilité des transports. Il s'agit d'avoir une connaissance du phénomène et de tenter de le supprimer. Pour l'instant je n'aipas de preuve de filière mais quand on voit le triplement du nombre de mineurs non accompagnés prétendus, on se dit qu'il y a quelque chose."

"La proximité de l'Yonne avec la région parisienne joue certainement" - Patrice Latron, Préfet de l'Yonne

Nous avons assisté à l'opération entre les gares de Laroche-Migennes et Auxerre. Premiers contrôles dans le passage souterrain de la gare de Migennes. Deux hommes viennent d'arriver de Paris. Ils n'ont pas de papiers. Le premier est d'origine asiatique, le second africaine. Un policier le fouille. Les deux seront embarqués. 

Il y a un risque d'une filière clandestine pour le Prefet

Autre contrôle, dans le train, sur un jeune homme d'origine africaine qui ne présente qu'une carte vitale : " Vous n'avez pas un autre document ?" demande le policier. "J'ai un titre de séjour " assure le jeune homme qui ne peut le présenter." Non apparemment, après contrôle effectué auprès de nos services, vous n'en avez pas monsieur" 

La préfecture estime à 1 500 le nombre de mineurs étrangers non accompagnés qui pourraient arriver dans l'Yonne cette année contre moins de 700 l'an dernier.

Dans le département de l'Yonne, comme partout en France, la loi oblige d’accueillir les mineurs étrangers. C'est le Conseil Départemental qui s'en charge.

Reportage dans un train entre Laroche-Migennes et Auxerre