Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements maintenus en vigilance rouge, 53 en orange

Une fillette de 3 ans victime de violences à Dole : sa mère et son compagnon mis en examen

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu
Dole, France

Victime de coups et brûlures, une petite fille de 3 ans a été hospitalisée à Dole (Jura). Elle est dans le coma. Sa mère et son compagnon, qui n'est pas le père de l'enfant, ont été mis en examen ce dimanche pour "violences volontaires ayant entrainé une infirmité permanente."

Photo d'illustration. Née en 2014, la fillette a été hospitalisée à Dole le 9 juin avec des hématomes, des brûlures et une paralysie du côté gauche. Elle a aussitôt été tranférée au CHU Jean Minjoz de Besançon.
Photo d'illustration. Née en 2014, la fillette a été hospitalisée à Dole le 9 juin avec des hématomes, des brûlures et une paralysie du côté gauche. Elle a aussitôt été tranférée au CHU Jean Minjoz de Besançon. © Maxppp - Thierry Lindauer

Elle n'est plus entre la vie et la mort mais toujours dans le coma. Le 9 juin, une fillette de trois ans est hospitalisée à Dole (Jura) dans un état effrayant : elle présente de nombreux hématomes et des brûlures à vif au deuxième degré au niveau des fesses, et une paralysie du côté gauche. Un premier bilan des médecins montre aussi un tableau neurologique sévère avec une hémorragie intracrânienne et une fracture de la clavicule droite. Vu son état, l'enfant née le 29 mars 2014 est immédiatement transférée au CHRU Jean Minjoz de Besançon.

Des séquelles à vie" Edwige-Roux Morizot, procureur de la République de Besançon

La mère de l'enfant, une jeune femme de 23 ans, et son compagnon âgé de 27 ans et qui n'est pas le père de l'enfant ont été mis en examen ce dimanche pour "violences volontaires et mutilation ayant entrainé une infirmité permanente", mais aussi pour "non assistance à personne en danger", selon la procureur de la République de Besançon, Edwige Roux-Morizot. "Elle présentait un état critique au moment de l'hospitalisation. Elle gardera sans doute des séquelles à vie", précise la magistrate. Les enquêteurs pensent que l'enfant pourrait avoir été suppliciée depuis longtemps, peut-être depuis sa naissance.

Procureur de la République de Besançon, Edwige Roux-Morizot rappelle que le pronostic vital était engagé lors de l'hospitalisation.

De son côté le couple nie tout et donne des informations peu crédibles en défendant la thèse de l'accident. Le couple risque jusqu'à trente ans de réclusion criminelle. C'est le pôle de l'instruction de Besançon qui est en charge du dossier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess