Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Une forêt massacrée dans les Pyrénées, des chênes centenaires abattus illégalement

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Ces dernières semaines en Ariège, des parcelles de forêt ont été tronçonnées illégalement, sans aucune autorisation. Les propriétaires sont sous le choc, douze d'entre eux ont déposé plainte. Le procureur de la République de Foix prend l'affaire très au sérieux.

Des chênes mais aussi des sapins ont été abattus sauvagement.
Des chênes mais aussi des sapins ont été abattus sauvagement. © Radio France - Mathieu Ferri

Les habitants de Perles-et-Castelet sont encore sous le choc. Dans ce village près d'Ax-les-Thermes, plusieurs parcelles de bois ont été coupées sans autorisation ces dernières semaines : 300 arbres environ, en plusieurs fois, pas si loin de la RN20, la très fréquentée route d'Andorre. Des chênes centenaires et des sapins de près de 50 ans ont ainsi été rasés.

Des chênes centenaires et des sapins coupés

Hélène et Yves Rameil se sont fait voler 35 chênes centenaires, coupés sauvagement : "On peut appeler ça du massacre à la tronçonneuse, c'est atroce", souffle Yves. "C'est à pleurer, ajoute sa femme. Il y a un gros ravage écologique, et on ne pourra jamais nous dédommager à ce titre". Les Rameil ont été alertés par des bruits de tronçonneuse. Ils ont tentés de stopper les bûcherons, qui ont continué. Le maire a réussi à les faire partir, mais des camions sont venus récupérer en pleine nuit les plus belles pièces de bois.

"Trente ans de souvenirs qui ont disparu."

Un peu plus haut, autre parcelle. Là, ce sont des sapins de 50 ans qui ont disparu, près du chalet de la famille Segato. La résidence secondaire de Danielle et de son fils Christophe, avec des arbres de 30 mètres de haut, qui cachaient le soleil qu'on a aujourd'hui dans les yeux. Face au désastre, hébété, Christophe a les larmes qui montent : "C'est dur. Moi ça fait 30 ans que j'aime cette forêt. (...) C'était beau. Trente ans de souvenirs, pour ma famille et moi, qui ont disparu. (...) C'est un choc, on n'arrive pas à réaliser encore."

Christophe Segato : "C'était beau, et c'est un désastre"

Chez le maire, Gérard Durand, c'est "tristesse et colère" qui dominent. "On n'a pas le droit de faire ça, tempête l'élu. Je me vois mal aller chez quelqu'un, le foutre dehors de chez lui et prendre tous ses meubles. C'est ça qui s'est passé en fait. Il faut que ça cesse !"

Des faits similaires ailleurs en Ariège et dans l'Aude ?

Douze plaintes ont été déposées à Perles-et-Castelet, dont une de la mairie. Une entreprise espagnole est soupçonnée, avec pour employés des bûcherons venus des pays de l'Est. Mais "c'est peut-être plus compliqué que ça" explique le procureur de la République de Foix, Laurent Dumaine, qui prend l'affaire très au sérieux et se dit "très attentif à ce genre d'atteintes à l'environnement".

Le reportage de Mathieu Ferri : "c'était un vrai paradis"

Le lien pourrait être fait avec d'autres vols ces derniers mois en Ariège et dans l'Aude. Le maire de Perles-et-Castelet cite notamment Orgeix, Le Pla, Le Bousquet et Marsa. Les maires de ces villages l'ont d'ailleurs contacté pour lui signaler qu'ils ont eux aussi été touchés. Ils devraient porter plainte, ce qui pourrait donner encore davantage d'importance à l'affaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess