Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Frotteurs dans le TER : des passagères lorraines témoignent

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Une plainte pour agression sexuelle dans un train de frontaliers a été déposée au commissariat de Thionville. Une femme qui revenait du Luxembourg a été victime d’un frotteur dans un train bondé. Suite à ce témoigne, d'autres passagères prennent la parole.

La gare d'Hettange-Grande sur la route des frontaliers pour se rendre au Luxembourg.
La gare d'Hettange-Grande sur la route des frontaliers pour se rendre au Luxembourg. © Maxppp - Julio PELAEZ

Uckange, France

Une femme qui travaille au Luxembourg a porté plainte le 30 octobre au commissariat de Thionville pour agression sexuelle. Une semaine plus tôt, le 23 octobre, Sarah a été victime d’un frotteur dans un train bondé qui revenait du Luxembourg. 

Un passager a réussi à discrètement la mettre à l’abri de son agresseur. Dany raconte cette scène qui l'a choqué dans ce train en unité simple, alors que parfois deux rames sont mises bout à bout, mais ce soir-là tout le monde était serré. Cela a duré quelques minutes, entre Bettembourg et Thionville, il est le seul à avoir réagi.

"Il était en face d’elle", raconte ce passager, "mais il avait encore de l’espace, il pouvait reculer. Il se frottait vraiment contre elle, j’ai vu comme elle transpirait, elle mettait son sac entre lui et elle parce qu’il bandait, je le voyais. Et puis j’ai remarqué qu’elle me regardait, alors j’ai pris sa main doucement, et puis je l’ai tirée derrière moi. Ensuite j’ai cherché le contrôleur que je n’ai malheureusement pas trouvé. Mais le frotteur m’a suivi jusqu’à ma sortie du train. Je me suis demandé s’il voulait vérifier si j’allais contacter quelqu’un ou pas".

J'ai pris deux douches car je sentais encore sa main (Sophie Wiessler, victime d'agression sexuelle)

Suite au témoignage de Sarah sur Twitter, d'autres agressions sexuelles ont été signalées. Une journaliste, encore frontalière le mois dernier, Sophie Wiessler, a elle aussi été victime d'un homme qui lui a caressé les fesses quelques jours avant : "En plus de la vidéosurveillance, il faudrait aussi que des contrôleurs tournent un peu plus. On en voit rarement à cause du monde alors que s’il y avait une présence un peu plus affirmée des contrôleurs, cela pourrait aider".

Sophie Wiessler a elle aussi été agressée sexuellement dans un train en rentrant du Luxembourg.

Le 3117 pour signaler à la SNCF une agression

Sophie Wiessler était assise, un livre à la main côté fenêtre : "Entre Thionville et Uckange, j’ai senti des regards insistants. Et puis j’ai senti sa main qui me caressait ma hanche et ma fesse droite. J’ai été tétanisée, puis je me suis ressaisie, j’ai fermé mon livre et je me suis tourné vers lui pour le confronter et c’est à ce moment-là qu’il s’est levé et il est sorti en gare d’Uckange." 

"J’ai été très énervée", raconte encore la jeune femme, "énervée contre lui et contre moi parce que je n’ai pas su réagir comme il fallait et quand je suis rentrée chez moi, j’ai pris deux douches parce que je sentais encore sa main sur moi".

En 2019, jusqu’au 25 octobre, deux cas de harcèlement sexuel envers le personnel CFL à bord d’un train ont été rapportés et six cas de harcèlement envers des voyageurs. Le bilan est à peu près constant depuis trois ans. Des agents de sécurité des CFL circulent dans 10% des trains, "les plus sensibles". De son côté, la SNCF incite les victimes à appeler sans tarder le 3117 ou par SMS le 31117.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu