Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une fuite de 8.500 m3 de mélasse à la sucrerie d'Erstein

dimanche 14 janvier 2018 à 7:53 - Mis à jour le dimanche 14 janvier 2018 à 11:30 Par Aude Raso, France Bleu Alsace et France Bleu

La sucrerie Cristal Union d'Erstein a été en partie inondée vendredi soir, suite à la rupture d'un bac contenant du sirop sucré.

La sucrerie Cristal Union à Erstein, en août 2017
La sucrerie Cristal Union à Erstein, en août 2017 © Radio France - Maxime Nauche

Erstein, France

Un bac à toit de 14.000 m2 qui se rompt... et ce sont 8.500 m3 de mélasse de betterave, à savoir du sirop sucré, qui se sont déversés samedi 13 janvier, vers 19h30, à la sucrerie Cristal Union d'Erstein (Bas-Rhin). Le site a été inondé sur 1,2 hectare. "Le lieu de stockage du produit, ce qu'on appelle le tank, s'est ouvert. Il était plein aux deux tiers et l'intégralité du contenu s'est répandue sur le sol", explique Stéphane Clément, le directeur de la sucrerie, au micro de France Bleu Alsace.

Aucun blessé n'est à déplorer. Les pompiers sont restés sur place toute la nuit aux côtés du personnel de l'usine, afin de réparer les dégâts et d'éviter la propagation de la mélasse vers l'extérieur. Des levées de terre ont été effectuées à l'aide d'un engin mécanique. "Ce dimanche matin, la grande majorité de la mélasse se trouve dans le périmètre du site", précise Stéphane Clément, qui réfléchit à un moyen de pomper le produit pour le récupérer.

Les digues construites ont permis de protéger la Zembs, le cours d'eau, qui n'a été que très peu impacté, selon les pompiers présents sur place. Un bras de gainage se jetant dans le canal de décharge de l'Ill, qui contrôle le débit de l'eau à l'entrée de Strasbourg, a été impacté par une quantité inconnue de produit, qui ne présente pas de danger chimique.