Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"Une fumée rouge", "des flammes qui avancent vite" : les habitants de Lignac sous le choc après l'incendie

-
Par , France Bleu Berry

Plus de 350 hectares de végétation ont brûlé mercredi soir à Chalais et Lignac. Le feu est désormais maîtrisé.

Les flammes dans les jardins de certaines maisons
Les flammes dans les jardins de certaines maisons © Radio France - Jérôme Collin

Lignac, France

Le feu à Chalais et à Lignac n'a pas fait de blessés ni de dégâts matériels. Mais le traumatisme est réel pour les habitants. Plus de 350 hectares de végétation ont brûlé sur les deux foyers d'incendie, selon le dernier bilan des pompiers. Désormais, le feu est sous contrôle. À Lignac, une quinzaine d'habitants ont été évacués. Les flammes commençaient à lécher leurs habitations. Il a fallu un travail hors du commun des pompiers pour que le feu ne ravage pas des maisons

- - Radio France
- © Radio France - Jérôme Collin

"Il y a une fumée orange. On voyait les flammes juste à côté de chez nous. La fumée était tellement épaisse qu'elle a caché le soleil", témoigne sur France Bleu Berry une habitante. Par moments, le village de Lignac était en effet couvert d'un épais nuage de fumée. Certains avaient un masque sur le visage ou se cachaient le visage avec un foulard. Les flammes avançaient très vite, attisées par des vents violents et tourbillonnants. Les pompiers décrivent même des flammes qui leur passent par-dessus la tête.

En fin d'après-midi, l'ordre est donné d'évacuer. "Il y a une heure, le feu était à 4 kilomètres. Ça avance à une vitesse, on est obligé d'évacuer", confie une habitante. Certains ont préparé des affaires dans leurs voitures : "j'aimerais bien que ça s'arrête, je suis malheureuse pour tous mes voisins autour. J'ai ramassé mes dossiers principaux, ma minette et mon ordinateur parce que c'est toute notre vie. Et c'est tout", explique Françoise.

- - Radio France
- © Radio France - Jérôme Collin

Encore une fois, les pompiers ont lutté sans fin

300 pompiers ont lutté contre les flammes. Ceux de l'Indre ont pu aussi compter sur le renfort de pompiers du Cher, de l'Indre-et-Loire, du Loir-et-Cher, du Loiret et même du Maine-et-Loire. "On est très clairement dans un contexte de feu qu'on pourrait trouver dans le sud-est de la France", explique le commandant Sébastien Lacroix. "C'est donc _une satisfaction de ne pas avoir de casse humaine et de pertes de maisons. On n'est pas passé loin_. On a défendu au moins une quinzaine de maisons et des exploitations agricoles et des hangars. Ça représente sans doute entre 15 et 20 millions d'euros sauvés par l'intervention des pompiers", poursuit le commandant qui supervise les opérations à Lignac.

- - Radio France
- © Radio France - Jérôme Collin
Choix de la station

France Bleu