Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une Belfortaine de 81 ans obligée de quitter sa maison à Danjoutin

lundi 27 mars 2017 à 6:10 Par Hugo Flotat-Talon et Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu

Une grand-mère de 81 ans est contrainte de quitter sa maison dans laquelle elle vivait depuis plus de 40 ans, dans le Territoire de Belfort. C'est la mort de son mari qui a déclenché cette situation.

La justice a donné raison au beau-père de Jeanne mais les proches de la retraitée ne comprennent pas compte tenu de son âge. (Photo d'illustration)
La justice a donné raison au beau-père de Jeanne mais les proches de la retraitée ne comprennent pas compte tenu de son âge. (Photo d'illustration) © Maxppp - .

Danjoutin, France

Elle a jusqu'au 11 avril pour déménager. Ce n'est pas que Jeanne ait décidé de quitter son logement, mais elle y ait aujourd'hui contrainte. A 81 ans cette retraitée va quitter la maison dans laquelle elle vivait depuis 40 ans, la mort dans l'âme : "J'ai tout fait ici avec mon mari pour rendre la petite maison habitable. À 81 ans je ne peux plus me défendre", confie-t-elle. Son mari est décédé il y a quatre ans et depuis, le père de celui-ci a décidé de reprendre la maison pour y installer l'un de ses enfants. Jeanne occupait en effet la maison dans le cadre d'un prêt à usage consenti par le beau père et après lui avoir demandé de partir comme la loi l'y autorise, il a obtenu gain de cause devant la justice en janvier dernier. "Mon client avait d'ailleurs demandé à sa belle-fille de quitter la maison dès 2014, c'est un délai raisonnable", rappelle d'ailleurs l'avocat du beau-père.

"C'est inadmissible de la jeter comme ça à son âge"

Une décision de justice que ne remettent pas en cause les amis de Jeanne. Mais ils pensaient qu'elle pourrait rester dans l'habitation jusqu'à la fin de ses jours. "Je suis dégoûtée, c'est inadmissible à cette âge là de la jeter comme ça", estime Catherine, son aide à domicile. "Je n'ai plus de famille, seulement quelques amis. Mais je n'ai pas envie de partir. On a vécu là avec mon mari depuis 1978, je ne peux même pas tout emmener ce qui est à moi comme certains meubles fixes", se désole Jeanne Seguin. Placé sous curatelle renforcée après une première tentative de suicide, elle est également suivie par l'Union départementale des associations familiales. Le Centre Communale d'action sociale de Danjoutin va lui apporter une aide matérielle pour le déménagement dans un logement à Bavilliers.

Témoignage de Jeanne sur France Bleu Belfort Montbéliard.