Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une habitante de l'Ile-de-Ré dans l'action judiciaire contre le compteur Linky

mercredi 4 avril 2018 à 21:23 Par Marie-Laurence Dalle, France Bleu La Rochelle et France Bleu

Quatre avocats vont lancer une action collective contre Enedis. 2.500 personnes en France parmi lesquelles une habitante de l'Ile-de-Ré, Elisabeth Herbin, espèrent obtenir de la justice le respect du droit de dire non à l'installation du compteur Linky ou le retour à l'ancien compteur.

Depuis 2015, l'installation des compteurs Linky suscite la polémique partout en France
Depuis 2015, l'installation des compteurs Linky suscite la polémique partout en France © Radio France - Franck Fernandes

Charente, Charente-Maritime, France

Des particuliers vont attaquer Enedis en justice : 2.500 personnes en France, dont une quarantaine en Poitou Charentes ont confié à 4 avocats parisiens la défense de leur droit de dire non à l'installation du compteur connecté Linky.

Le référé sera déposé début juin, les premières audiences pourraient avoir lieu les semaines suivantes. Les avocats vont demander des mesures conservatoires : la possibilité de refuser l'installation (qui est un droit, mais qui n'est pas respecté dénoncent les opposants) et le rétablissement de l'ancien compteur là où il a déjà été changé, le temps que la justice statue sur le fond. Les avocats intenteront dans un second temps une action sur le fond autour des risques que le compteur connecté Linky fait peser sur la santé. 

"Je trouve intolérable d'être mis devant fait accompli" dit une habitante de l'Ile de Ré

Parmi la quarantaine d'inscrits pour cette action collective en Poitou-Charentes, une habitante de Saint Saint Martin de Ré : Elisabeth Herbin. Depuis deux ans elle refuse l'installation d'un compteur connecté Linky et a convaincu les 6 habitants de sa résidence de faire de même. Elisabeth Herbin est électrohypersensible : les ondes la font souffrir. Elle a signifié par lettre recommandé à Enedis son refus d'un compteur connecté Linky. Mais La semaine dernière, elle a entendu la porte du placard des compteurs sur le pallier s'ouvrir : c'étaient des installateurs ! Elle a bataillé, et réussi à obtenir que les compteurs ne soient pas posés mais elle sait qu'elle risque de retrouver un jour des boitiers fluos dans le placard. Un jour où personne ne sera là quand les installateurs viendront. "On a une liberté de choix dit-elle. Je trouve intolérable cette manière de procéder. Si je suis mise devant le fait accompli, le seul moyen pour moi de faire réparer cette erreur c'est d'agir en justice  parce que là, Enedis sera obligé de respecter la loi ".

Dernier délai samedi 7 avril pour participer à l'action juridique

Dernier délai, samedi 7 avril minuit pour participer à l'action juridique et s'inscrire auprès de l'équipe d'avocats. Les frais pour cette action collective sont réduits. Bernard Rocher, le maire de Tonnay-Boutonne affirme qu'à titre personnel, il va constituer un dossier pour agir en justice. Il va aussi regarder si un compteur Linky est susceptible d'être installé dans sa mairie, dans ce cas, dit-il, il présentera une délibération en conseil municipal pour que la collectivité agisse elle aussi. Cinq communes se sont déclarées anti-Linky dans nos deux Charentes : deux en Charente (Cellettes, et Saint Sulpice de Ruffec), trois en Charente-Maritime (Champdolent, Colombiers, et Tonnay Boutonne). De nombreux collectifs anti-linky existent, certains ont une page Facebook. Le 5 mai sera une journée nationale d'action anti-Linky.