Faits divers – Justice

Une interne victime d'une agression sexuelle à l'hôpital de la Timone à Marseille

Par Thibault Maisonneuve et Fabien Le Dû, France Bleu Provence et France Bleu mardi 18 juillet 2017 à 18:14 Mis à jour le mercredi 19 juillet 2017 à 6:21

Hôpital de la Timone (photo d'illustration)
Hôpital de la Timone (photo d'illustration) © Maxppp -

Une interne de 28 ans de l'hôpital de la Timone à Marseille a été victime d'une tentative de viol dimanche dans les locaux de l'internat par un homme qui a pris la fuite avant d'être arrêté.

Une interne de 28 ans a été victime, dimanche, d'une agression sexuelle dans l'internat de l'hôpital de la Timone à Marseille. Étudiante en 9e année de médecine, elle souffre de multiples plaies au visage, de fractures des os du crâne, d'une hémorragie intracrânienne et d'un traumatisme psychique.

L'agresseur connu de la police a été arrêté

Son agresseur est passé vers 18 heures par la porte d'entrée de l'internat "qui ne fermait pas depuis six mois" , souligne le syndicat autonome des internes des hôpitaux de Marseille, qui réclame une sécurisation du site. L'homme a d'abord bousculé une première femme qui a réussi à lui échapper en se réfugiant dans le bâtiment.

Quelques minutes plus tard, une deuxième interne a été agressée dans l’enceinte du bâtiment. En fuite, l'homme connu des services de police a été arrêté lundi. Réfugiée chez la responsable de l’internat, la jeune femme a été prise en charge. Deux agents de sécurité sont arrivés quelques minutes après sur les lieux et ont prévenu les services de police.

Une surveillance de l'internat par caméra et un agent de sécurité

Le directeur de la Timone s’est rendu sur place et a apporté son soutien à l’interne blessée, notamment afin qu’elle puisse bénéficier des conditions optimales de sécurité et de calme lors de son hospitalisation. Un soutien psychologique lui a également été proposé.

Des mesures ont été immédiatement prises en particulier concernant la porte d’entrée et la surveillance par caméras de l’internat. Un agent de sécurité est en poste depuis le 10 juillet devant l’internat