Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une jeune femme affirme avoir été séquestrée et violée dans un appartement à Montpellier

jeudi 1 novembre 2018 à 18:38 - Mis à jour le vendredi 2 novembre 2018 à 18:51 Par Pascale Viktory, France Bleu Hérault et France Bleu

Une jeune femme a été prise en charge ce jeudi par les policiers montpelliérains. Elle affirme avoir réussi à s'enfuir d'un appartement de l'Écusson où elle aurait été violée par deux hommes. Le plus jeune a été déferré vendredi soir en vue d'une mise en examen pour viol.

L'hôtel de police de Montpellier
L'hôtel de police de Montpellier © Radio France - Sylvie Duchesne

Montpellier, France

C'est un commerçant du boulevard Gambetta qui a appelé la police ce jeudi matin, après avoir recueilli une jeune femme très perturbée. Cette etudiante de 25 ans lui a dit qu'elle venait de s’enfuir d'un appartement à proximité où elle avait été retenue contre son gré par deux individus qu’elle accuse de l'avoir violée. Les policiers l'ont conduite au commissariat pour qu'elle soit examinée par un médecin et pour effectuer des prélèvements. La jeune femme était en état d’ébriété, elle n'a pas pu être entendue tout de suite.

Dans la foulée, deux hommes agés de 23 et 30 ans ont été interpellés près de l'appartement en question, rue Daru, l'un également fortement alcoolisé.

Les policiers restaient très prudents en attendant d'auditionner la plaignante et les deux interpellés et de confronter leurs déclarations sur le déroulé de cette soirée visiblement alcoolisée qu'elle aurait partagée au départ de son plein gré avec ces deux personnes qu'elle ne semblait pas connaître, soirée qui aurait mal tourné puisqu'elle les accuse de l'avoir violée. 

Ce vendredi soir , le plus jeune des deux a été déferré en vue d'une mise en examen pour viol, la séquestration n'est pas retenue. L'autre a été mis hors de cause.