Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une jeune femme de 17 ans violée et martyrisée dans un appartement loué sur Airbnb à Saint-Maurice

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Quatre jeunes, trois femmes et un homme, qui avaient loué un appartement sur Airbnb à Saint Maurice (Val-de-Marne) ont été victimes d'une violente agression dans la nuit de dimanche à lundi. Parmi ce groupe : une mineure de 17 ans a été violée par pénétration digitale avant d'être martyrisée.

 La rue Marthe Chenal à Saint-Maurice (Val-de-Marne) où s'est déroulée l'agression
La rue Marthe Chenal à Saint-Maurice (Val-de-Marne) où s'est déroulée l'agression - Google Street View

Saint-Maurice, France

Vers trois heures du matin ce lundi, ce groupe composé de trois femmes et un homme qui s'était donné rendez-vous dans cet appartement de Saint-Maurice loué via Airbnb pour une soirée de retrouvailles a entendu frapper à la porte : l'une d'elles a ouvert et le groupe s'est retrouvé face à quatre agresseurs, encagoulés et armés, notamment d'une arme de poing qu'ils ont posée sur la tempe d'une des victimes. L'une des jeunes femmes, âgée de 17 ans, a été violée par pénétration digitale avant d'être martyrisée (une lame de rasoir glissée sur la peau de son visage et les cheveux coupés aux ciseaux et au rasoir). L'auteur de ce viol a également filmé la scène.  

Une histoire d'amour qui tourne mal ?   

Les autres jeunes femmes ont été bâillonnées et séquestrées avant que les agresseurs ne dérobent tous leurs effets personnels et ne prennent la fuite. L'enquête a été confiée à la police judiciaire du Val-de-Marne. Le seul jeune homme de la soirée a d'abord été placé en garde à vue avant d'être libéré. Les policiers le soupçonnaient d'être un proxénète, ce qu'il dément. Selon son témoignage, "l'agression serait liée à une histoire d'amour qui a mal tourné".

Choix de la station

France Bleu