Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Une jeune femme condamnée à 10 mois de prison avec sursis pour homicides involontaires lors d'un accident

mercredi 13 mars 2019 à 19:04 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Une jeune femme de 20 comparaissait ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Montargis pour homicide involontaire. Il y a un an, alors qu'elle se rendait à une soirée avec des amis, un accident de voiture avait causé la mort de deux jeunes âgés de 19 ans.

L'accident remonte au 31 mars 2018.
L'accident remonte au 31 mars 2018. © Radio France - Cyrille Ardaud

Montargis, France

Une jeune femme de 20 ans comparaissait devant le tribunal correctionnel de Montargis, ce mercredi pour homicide involontaire. Il y a un an, le 31 mars 2018, elle se rendait à une rave party qui se tenait sur la commune de Choux, dans le Loiret.

Route mouillée et conductrice inexpérimentée

Dans le véhicule d'Oriane, quatre de ses amis l'accompagnent. Ils sont tous âgés d'une vingtaine d'années. La conductrice est titulaire du permis depuis quelques mois à peine, et si elle dit prendre la route tous les jours, elle n'est pas vraiment habituée aux longs trajets. Ce soir là, elle n'est pas alcoolisée ni sous l'emprise de stupéfiants. Elle respecte les limitations de vitesse mais la chaussée est mouillée et un nid de poule lui fait perdre le contrôle de la voiture, qui fait plusieurs tonneaux.

Sur le coup, un homme et une femme, tous deux âgés de 19 ans, perdent la vie. Un homme de 21 ans est grièvement blessé et une quatrième passagère est elle plus légèrement blessée.

"Le deuil durera ce qu'il nous reste de vie."

Durant toute l'audience, Oriane est en pleurs, les mots ont du mal à sortir, entrecoupés par des sanglots. Mais les familles des victimes de l'accablent pas. Elles disent pardonner et évoquent le souvenir des deux vingtenaires morts ce soir là. La sœur de Léo dira le voir partout : "Même dans un chili con carne, c'était ton plat préféré." Pour ses parents : "Le deuil durera ce qu'il nous reste de vie."

La mère de Mathilde, l'autre victime décédée ce soir-là, a pris la parole au dernier moment : "Je pardonne à Oriane. Et je voulais lui dire merci. Merci à elle d'avoir pris ma fille dans ta voiture ce soir là, car elle était beaucoup trop contente d'aller à cette soirée."

"Il est difficile d'accepter que son enfant ne peut plus faire ce qu'il faisait avant."

Une partie de l'audience a été en partie consacrée au handicap de Quentin, aujourd'hui paraplégique. Sa maman a témoigné : "Il est difficile d'accepter que son enfant ne peut plus faire ce qu'il faisait avant. Je lui disais d'être toujours prudent. Il y avait une chose que ne voulais pas, c'était d'être réveillée en pleine nuit. Car ce n'est jamais pour une bonne nouvelle." 

Oriane présente à plusieurs reprise ses excuses « À tous les gens qui sont dans cette salle, je tenais sincèrement à m’excuser pour ce qui est arrivé. Je me repasse la scène tous les jours. Si j’avais pu choisir ma place dans la voiture, croyez moi ça n’aurait pas été celle là. »

Condamnée à 10 mois de prison avec sursis.

Le procureur de la République a requis 18 mois de prison avec sursis, et l'annulation du permis de conduire assortie d'une interdiction de le repasser pendant quatre mois. L'avocate de la prévenue a plaidé la relaxe : "C'était un dramatique accident. Je pense qu'Oriane n'est pas coupable, n'est pas responsable. Elle aussi souffre. Elle a vingt ans, et elle va désormais devoir apprendre à vivre avec ce fardeau."

Le tribunal a reconnu la jeune femme coupable d'homicides et de blessures involontaires. Elle a été condamnée à 10 mois de prison avec sursis. Selon son avocate, elle n'a pas manifesté la volonté de faire appel.