Faits divers – Justice

Une jeune femme de 21 ans happée par une déneigeuse à la station de ski des Angles

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon vendredi 27 février 2015 à 8:16 Mis à jour le vendredi 27 février 2015 à 12:18

Le village des Angles sous la neige (illustration)
Le village des Angles sous la neige (illustration) © MaxPPP

Le corps d'une femme de 21 ans a été retrouvé sans vie ce vendredi vers 5h à la station de ski des Angles (Pyrénées-Orientales). C'est le conducteur d'une déneigeuse qui a donné l'alerte. Le corps a été aspiré dans sa machine.

Les pompiers ont été appelés ce vendredi vers 5h : un employé de la station de ski des Angles vient de découvrir le corps sans vie d'une jeune femme happé dans sa machine de déneigement.

Le drame s'est déroulé dans le bas de la station, rue du Tennis, avant l'arrivée des skieurs, au moment où les équipes de la station dégagent les routes. Car il a encore neigé dans la nuit de jeudi à vendredi. 

Un employé au volant de sa déneigeuse s’aperçoit que sa machine connait des ratés : il descend du véhicule et découvre un corps dans la fraiseuse : celui d'une femme de 21 ans aspirée par le rouleau .

Cette jeune femme, originaire d'Argelès-sur-Mer,** travaillait comme saisonnière dans deux restaurants de la station** de ski. L'un est situé au cœur du vieux village, l'autre sur l'avenue de Mont-Louis.

Flou sur les circonstances

Alertés immédiatement, les pompiers ne peuvent que constater le décès. Pour l'instant, le flou règne sur les circonstances du drame. On ne sait pas si la victime a été percutée alors qu'elle marchait dans la rue, si elle était allongée au sol dans la neige ou si elle était déjà décédée avant d'être aspirée. 

Ce qui est sûr, c'est que**** le conducteur de l'engin était très expérimenté : c'est le responsable du déneigement de la station.

"Le conducteur de l'engin ne va pas bien du tout, il a beaucoup de mal. Les services médicaux l'ont pris en charge. C'est effroyable ! Il connait très très bien les lieux. Là, il ne comprend pas.'" (Michel Poudade, maire des Angles)

Les gendarmes ont été chargés de l’enquête.

Ce vendredi matin, le village des Angles s'est réveillé sous le choc. Les habitants, les élus, le personnel de la station sont totalement abattus.