Société

La SNCF s'excuse d'avoir "oublié" une jeune femme handicapée dans un TGV

Par Aurélie Lagain et Charlotte Lalanne-Labeyrie, France Bleu Isère, France Bleu Vaucluse et France Bleu vendredi 11 août 2017 à 4:10 Mis à jour le vendredi 11 août 2017 à 17:23

Service d'aide pour les personnes handicapées
Service d'aide pour les personnes handicapées © Maxppp -

Une jeune femme en fauteuil roulant n'a pas vu arriver mardi le service d'aide en gare d'Avignon. Elle devait effectuer une correspondance pour aller à Grenoble, mais elle a dû aller jusqu'à Paris, puis revenir. Soit 1.000 kilomètres supplémentaires. La SNCF aura mis trois jours pour s'excuser.

Une jeune femme handicapée a été en quelque sorte "oubliée" dans un train en gare d'Avignon TGV. Partie de Vintimille, Emmanuelle, 28 ans, en fauteuil roulant, devait arriver chez elle à Grenoble mardi à 16 heures. Elle n'y est parvenue que cinq heures plus tard, après un périple épuisant et stressant.

Le voyage d'Emmanuelle commence en gare de Vintimille, à la frontière italienne. Comme prévu, des agents de la gare l'aident à monter à bord du train, avec son fauteuil roulant. Départ à 9h12. Jusque là, tout va bien... Mais lorsqu'Emmanuelle arrive en gare d'Avignon TGV pour sa première correspondance, il n'y a personne pour l'aider à descendre. Elle avait pourtant réservé le service Accès plus, destiné à accompagner les personnes handicapées. "On apprendra que les agents avignonnais m’attendaient dans le hall de la gare", commente Emmanuelle Kristensen.

Des passagers tentent de l'aider, en vain

Des passagers essaient alors de l'aider, en vain. L'arrêt est très court, beaucoup trop court en gare d'Avignon : trois minutes plus tard, le train repart. Direction Paris, sans arrêt, avec Emmanuelle à bord.

Elle sera finalement prise en charge à la sortie de son train à Paris avant d'en reprendre un autre pour rejoindre, enfin, sa destination initiale : Grenoble. Elle y arrive à 20h42 "sans même avoir vu la Tour Eiffel", précise-t-elle avec humour.

Elle a raconté son histoire ubuesque sur son blog. En attendant réparation de la SNCF. Sur son site, l'entreprise précise concernant ce service : "Le chef de bord est prévenu de votre présence et veille au bon déroulement de votre voyage. Arrivé à destination, un agent vient vous chercher à votre place et vous conduit à votre point de rendez-vous en gare ou vous accompagne à bord de votre prochain train en cas de correspondance dans la même gare."

La SNCF s'excuse

La jeune femme a reçu ce vendredi une lettre d'excuses de la part de la SNCF, qui reconnait : "Nos attentions n'ont pas été à la hauteur de vos besoins".

L'opérateur ferroviaire invoque un "dysfonctionnement informatique, qui sera corrigé" et a promis à sa cliente une "compensation pour les désagréments et le retard subis".