Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une jeune femme intoxiquée au monoxyde de carbone à Bayonne à cause de sa chaudière

-
Par , France Bleu Pays Basque

Légère intoxication au monoxyde de carbone pour une jeune femme de 18 ans ce dimanche après-midi à Bayonne. Saisie de vomissements et de maux de tête dans son appartement, c'est elle qui a alerté les pompiers à temps sans se douter que le niveau de CO était anormalement élevé.

Une jeune femme légèrement intoxiquée au monoxyde de carbone à Bayonne le 21/12/20 à cause de sa chaudière défectueuse (image d'illustration).
Une jeune femme légèrement intoxiquée au monoxyde de carbone à Bayonne le 21/12/20 à cause de sa chaudière défectueuse (image d'illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/FRANCOIS DESTOC

Attention à l'entretien de vos chaudières en ce début de période hivernale ! Dimanche 20 décembre, une jeune femme de 18 ans a appelé les secours aux alentours de 15 heures à cause de vomissements et de maux de tête qu'elle subissant. En arrivant chez elle, dans un appartement au troisième étage quai Galuperie, les sapeurs-pompiers ont redémarré la chaudière et relevé 300 PPM de monoxyde de carbone. Or, le niveau de CO dans un espace clos comme un appartement doit être de zéro. La jeune femme était heureusement encore faiblement intoxiquée, elle a été conduite au centre hospitalier de Bayonne.

Les dangers du monoxyde de carbone

Des vomissements peuvent se faire ressentir dès 200 PPM. On considère qu'il y a danger de mort après trois heures passées dans un espace clos contenant 400 PPM. Chaque année on dénombre environ 5 000 intoxications au monoxyde de carbone dont un millier nécessite une hospitalisation. Une centaine de ces intoxications sont mortelles. Le monoxyde de carbone est incolore et inodore. D'où l'importance de faire régulièrement réviser ses appareils de chauffage.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess