Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une jeune Perpignanaise échappe à son violeur en Angleterre grâce aux gendarmes catalans

-
Par , France Bleu Roussillon

Sur Facebook, une Perpignanaise âgée de 18 ans, a avoué avoir subi des abus sexuels venant du père de famille chez qui elle est hébergée, en tant que jeune fille au pair, dans une commune du centre de l'Angleterre. Son agresseur a été place en garde à vue grâce à l'intervention coordonnée des gendarmes de Cabestany (Pyérénées-Orientales) et de la police britannique.

Une voiture de gendarmerie (photo d'illustration)
Une voiture de gendarmerie (photo d'illustration) © Maxppp

Les choses auraient pu s'arrêter à une simple conversation entre amies sur Facebook. Depuis l'Angleterre, où elle est jeune fille au pair, une Perpignanaise de 18 ans s'est confiée à son amie restée en France. Elle lui a avoué avoir subi des abus sexuels venant du père de sa famille d'accueil.

Son amie a décidé de lui venir en aide en dénonçant ces viols. Elle s'est rendu elle-même à la gendarmerie de Cabestany qui a pris l'affaire au sérieux. Le Scopol - le service de coopération technique internationale de police - a été informé. Il a saisi les policiers anglais qui se sont rendus dès le lendemain sur place.

Dans un premier temps, la jeune Française a nié les faits, sans doute par peur des représailles. Mais le soir-même, elle s'est enfuie pour se réfugier au commissariat.

Le père de famille a été rapidement placé en garde à vue. La victime, elle, a été rapatriée en France le week-end dernier. Les suites judiciaires données à l'affaire en Angleterre ne sont pas encore connues des gendarmes français, aucune procédure n'ayant été ouverte en France.

Viol Facebook BOB

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu