Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une jeune trisomique retrouvée morte à Flayosc, sa mère inanimée à ses côtés

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Une jeune trisomique de 21 ans et sa mère inanimée à ses côtés ont été découverts mardi soir à leur domicile de Flayosc (Var). Un courrier, visiblement écrit par la mère de famille et retrouvé dans la maison, laisse penser que la femme âgée de 52 ans a tué sa fille avant de tenter de se suicider.

L'enquête est confiée à la brigade de recherches de Draguignan
L'enquête est confiée à la brigade de recherches de Draguignan © Radio France - Sophie Glotin

Le corps sans vie d’une jeune femme trisomique de 21 ans a été découvert mardi soir dans la maison familiale de Flayosc (Var). Sa mère, âgée de 52 ans, était inanimée à ses côtés. Hospitalisée, elle est toujours dans le coma. Deux courriers, visiblement écrits par la mère de famille, ont également été retrouvés. Dans le premier, elle déclare être "la seule responsable de ce drame". Dans le second, elle demande pardon à son autre fille âgée de 18 ans. Patrice Camberou, procureur de la République de Draguignan parle d’"une situation humaine dramatique, peut-être sur fond de désespoir".

C’est le compagnon de la maman qui découvre les corps inanimés de sa compagne et de sa belle-fille trisomique en rentrant chez lui mardi soir vers 21h30. Il appelle immédiatement les pompiers et pratique les gestes de premiers secours. C’est trop tard pour la jeune femme de 21 ans, elle est décédée. Sa compagne, elle, s'est ouvert les veines. Hospitalisée, elle est toujours dans le coma. 

De nombreux médicaments retrouvés

Selon les premiers éléments de l'enquête, la mère de famille aurait pu tuer sa fille handicapée en lui faisant absorber des médicaments. Une autopsie devra le confirmer mais de nombreuses plaquettes de médicaments ont été retrouvées au domicile. Cette famille n'avait aucun antécédent connu indique Patrice Camberou. 

Une enquête de flagrance pour "assassinat" est ouverte et confiée à la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Draguignan.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess