Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Une Landaise condamnée à de la prison ferme pour avoir profité de la vulnérabilité d'un retraité girondin

-
Par , France Bleu Gascogne

Le tribunal correctionnel de Mont de Marsan a condamné ce mardi soir une habitante de St-Perdon à 18 mois de prison ferme pour abus de faiblesse. Cette femme de 61 ans a profité des déficiences cognitives d'un architecte girondin à la retraite pour le dépouiller de tous ses biens et de son épargne.

La prévenue écope d'une peine de 18 mois de prison ferme pour avoir profité de la vulnérabilité d'un retraité girondin pour le déposséder de tous ses biens et de son épargne
La prévenue écope d'une peine de 18 mois de prison ferme pour avoir profité de la vulnérabilité d'un retraité girondin pour le déposséder de tous ses biens et de son épargne © Radio France - Frédéric Denis

Mont-de-Marsan, France

Une habitante de St-Perdon a été condamnée à 18 mois de prison ferme ce mardi soir pour abus de faiblesse par le tribunal correctionnel de Mont de Marsan. Cette femme de 61 ans est reconnue coupable d'avoir profité de l'état de santé vulnérable d'un architecte girondin à la retraite pour le dépouiller de tous ses biens. 

En trois ans, entre 2016 et 2018, cette femme aurait ainsi soutiré à cet homme, âgé aujourd'hui de 71 ans, au moins 270 000€, en lui faisant notamment revendre deux maisons, à Saint-Loubès et Gaurriaguet en Gironde, et en liquidant son épargne.

Face aux juges, la prévenue s'est décrite comme "une petite bonne femme ordinaire". Une femme à l'allure classique : pull vert, jean, chaussures noires cirées à la barre. Elle a raconté sa rencontre avec Jacques fin octobre 2013. Elle vit en HLM dans le Médoc d'une allocation adulte handicapée de 920€ par mois.  "Je le vénérais, il avait du charisme, la tête sur les épaules". 

Le retraité girondin qui habite alors à Saint-Loubès est aussi très généreux : il lui verse rapidement jusqu'à 2000€ par mois. "Il voulait m'aider, j'ai trouvé ça charmant" explique la prévenue. 

L'homme vend ses biens, liquide son épargne, reverse tout l'argent sur un compte joint que sa nouvelle compagne vide au fil des mois pour alimenter son propre compte personnel. "C'était sa volonté" assure calmement cette femme aux traits manipulateurs pour le psychiatre qui l'a examiné

Déjà condamnée en juin pour avoir soutiré frauduleusement de l'argent à son père mourant

Devant le tribunal, la sexagénaire explique qu'ils ont flambé ensemble, au casino, en voyage, que c'était un choix de vie précise son avocate. La prévenue répète que pour une raison qu'elle ignore, cet homme qu'elle adulait ne voulait rien laisser à son fils unique, qui parle lui d'un "père sous emprise". Un homme qui finit interdit bancaire après une vie passée à épargner pour sa retraite. Un homme dont la maladie dégénérative évolue depuis au moins 5 ans selon un gériatre de St-Sever

La prévenue assure que si elle avait eu un doute sur son état mental, elle l'aurait amené chez son ami médecin. Elle le quitte en mai 2018, en prétextant son alcoolisme et la violence verbale dont il fait preuve. La président fait remarquer que les comptes étaient vides, "on les a vidé ensemble" insiste la sexagénaire qui avoue une dépendance aux jeux. Cette femme avait déjà été condamnée en juin dernier pour avoir soutiré frauduleusement de l'argent à son père mourant. 

Outre les 18 mois de prison ferme, la sexagénaire, native de Tourcoing dans le Nord, arrivée à St Perdon en juin 2018 après avoir habité en HLM dans le Médoc, a été condamnée ce mardi soir à verser 158 250€ de dommages et intérêts au fils du retraité abusé. Cet homme est désormais sous sa tutelle et hospitalisée en géronto-psychiatrie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu