Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une Lavalloise fait croire à un suicide et risque deux ans de prison pour ce canular

L'histoire fait grincer des dents chez les sapeurs-pompiers et les policiers de Laval. Dimanche soir, ils sont intervenus chez une jeune femme qui a fait croire à un suicide alors qu'au même moment un gros incendie s'est déclenché dans le centre-ville.

Des policiers et des sapeurs-pompiers appelés pour un faux suicide à Laval ce dimanche.
Des policiers et des sapeurs-pompiers appelés pour un faux suicide à Laval ce dimanche. © Radio France - Sixtine Lys

Laval, France

Elle leur ouvre la porte tout sourire ce dimanche soir et rigole même quand les policiers lui expliquent qu'ils sont là pour une tentative de suicide. Une jeune Lavalloise de 27 ans est poursuivie pour ce canular de mauvais goût et risque deux ans de prison et 30.000 euros d'amende

Un texto envoyé à son ex

Dimanche soir, elle envoie un texto à son ex-compagnon avec une photo d'elle recouverte de sang et ce message "Tu vois ce que tu me fais". L'homme à l'autre bout de l'appareil s'affole et appelle les secours. 

Une équipe de sapeurs-pompiers et une voiture de police débarque chez elle. Les secours tombent alors sur une femme qui va très bien et qui explique en rigolant qu'il ne s'agissait pas de sang mais de ketchup. En face d'elle, les sapeurs-pompiers et les policiers ne rigolent pas. 

Des poursuites engagées contre elle pour divulgation de fausses informations 

Au même moment en effet, leurs collègues interviennent sur un incendie dans un immeuble de la rue Jules Ferry. Cet incendie ne fait pas de blessés mais aurait pu nécessiter le renfort de l'équipe sur place chez la fausse victime. 

Des poursuites sont donc engagées contre elle pour divulgation de fausses informations ayant nécessité l'intervention inutile des secours. Quant à l'incendie de la rue jules ferry, il s'agit d'un problème électrique. Quatre habitants ont du être relogés.