Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Occupation de terrains par des gens du voyage : des associations tziganes dénoncent une "loi stigmatisante"

mercredi 1 novembre 2017 à 11:02 Par Florian Cazzola, France Bleu Besançon

Le Sénat a voté, ce mardi soir, une proposition de loi visant à lutter contre les occupations illicites de terrains par les gens du voyage. Le texte est notamment porté par Jean-François Longeot, le sénateur du Doubs. Les associations tziganes dénoncent une loi "stigmatisante".

Le Sénat a voté, ce mardi soir, une proposition de loi visant à lutter contre les occupations illicites de terrains publics ou privés par les gens du voyage.
Le Sénat a voté, ce mardi soir, une proposition de loi visant à lutter contre les occupations illicites de terrains publics ou privés par les gens du voyage. © Maxppp - Marina Chelin

Franche-Comté, France

"C'est une loi impossible à mettre en place." Invité de France Bleu Besançon, ce mercredi, Rémy Vienot, le président de l'association Espoir et fraternité tzigane en Franche-Comté, dénonce une proposition de loi votée par le Sénat pour lutter contre les occupations illicites de terrains privés et publics par les gens du voyage. Parmi les mesures envisagées : une amende forfaite de 135 euros, mais aussi l'immobilisation des véhicules et le déplacement des caravanes sur les aires d'accueil.

Rémy Vienot, le président de l'association "Espoir et fraternité tzigane en Franche-Comté" était l'invité de France Bleu Besançon

Une loi "électoraliste, stigmatisante et irréalisable"

"Il existe déjà un texte, la loi Besson, qui est en vigueur depuis 17 ans, colère Rémy Vienot sur France Bleu. Depuis cette date, seules 18% des communes françaises ont mis en place des aires d'accueils conforme pour les gens du voyage**.**" Le président de l'association ne comprend d'ailleurs pas qu'une nouvelle proposition soit à l'étude alors qu'un texte a déjà été adopté le 1er janvier 2017.

Rémy Vienot comprend néanmoins les personnes en colère contre ces occupations illégales. "C'est quelques chose qui dérange même les gens du voyage, poursuit-il. Ça ne nous amuse pas de nous installer sur un terrain qui n'est pas le notre, mais nous n'avons pas le choix."

De son côté, le sénateur du Doubs, Jean François Longeot, un des parlementaires à l'origine de cette proposition de loi, justifie ce nouveau texte. Selon lui, cela permettrait une intervention des forces de l'ordre plus rapide dans un contexte où "ils sont déjà débordés".